Bank Al-Maghrib relève le taux directeur à 2%

Face à la tendance inflationniste qui semble plus appuyée que prévu en 2022, la réponse de Bank Al-Maghrib (BAM) ne s’est pas faite attendre. Le Conseil de BAM a ainsi décidé d’augmenter le taux directeur qui passe de 1,50% à 2%.

Réuni ce mardi 27 septembre pour sa troisième session de l’année 2022, le Conseil de Bank Al-Maghrib  a décidé d’augmenter le taux directeur qui passe ainsi de 1,50% à 2%, tout en continuant à suivre de près l’évolution de la conjoncture nationale et internationale.

Par rapport à ses prévisions de juin, BAM table désormais sur un niveau d’inflation nettement plus élevé en 2022, suivi d’un ralentissement moins marqué en 2023.

Lors de cette réunion, il a analysé les développements de la conjoncture internationale. Celle-ci reste profondément marquée par les séquelles de la pandémie et les implications de la guerre en Ukraine, à travers notamment la persistance du renchérissement des produits énergétiques et alimentaires, ainsi que des perturbations des chaînes d’approvisionnement.

Ces évolutions poussent l’inflation vers des niveaux exceptionnellement élevés, ce qui amène les banques centrales à renforcer le resserrement rapide et largement synchronisé de leurs politiques monétaires, induisant un ralentissement sensible de l’économie mondiale après le rebond qu’elle a connu en 2021.

Au niveau national, le Conseil note que l’économie continue de pâtir de cet environnement externe défavorable et des répercussions d’une sécheresse particulièrement sévère, avec une nette décélération de la croissance et une forte accélération de l’inflation. Celle-ci est encore alimentée par des pressions d’origine externe, mais les dernières données disponibles montrent une large diffusion vers les prix des produits non échangeables. Par rapport à ses prévisions de juin, Bank Al-Maghrib table désormais sur un niveau d’inflation nettement plus élevé en 2022, suivi d’un ralentissement moins marqué en 2023.

Pour prévenir tout désancrage des anticipations d’inflation et assurer les conditions d’un retour rapide à des niveaux en ligne avec l’objectif de stabilité des prix, le Conseil a décidé de relever le taux directeur de 50 points de base à 2%, tout en continuant à suivre de près la conjoncture économique, aux niveaux national et international, et en particulier l’évolution des pressions inflationnistes.

vous pourriez aussi aimer
laissez un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus