Bilan

Relance de l’économie : Bank Al-Maghrib promeut la finance verte

Dans l’élan de la COP26, Bank Al-Maghrib (BAM) dévoile un ensemble d’actions qu’elle compte mener dans les années à venir afin de renforcer son engagement pour la finance verte.

Dans cette nouvelle feuille de route, BAM entend édicter des guidelines pour le secteur bancaire pour la conduite de stress tests et le reporting des risques liés au climat, y compris au niveau de leurs implantations en Afrique.

L’accent sera également mis sur la conduite des évaluations de l’exposition du secteur bancaire aux risques financiers d’origine climatique et des analyses de sa vulnérabilité à des scénarios de chocs climatiques physiques et de transition.

Accès illimité

La banque centrale veut, en outre, contribuer au renforcement de capacités des acteurs bancaires et financiers dans la gestion des risques climatiques, et soutenir le développement des crédits et produits financiers verts.

Rappelons que l’institution a déjà adopté une feuille de route pour l’alignement du système financier sur les Objectifs du développement durable, en vue de soutenir la réalisation de l’accord de Paris en marge de la COP22 tenue à Marrakech.

La banque centrale a également adhéré aux réseaux internationaux du Network for Greening Financial Systems, au Sustainable Banking Network ainsi qu’au Groupe de travail sur la finance verte inclusive relevant de l’Alliance pour l’inclusion financière.

 

laissez un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus