Génération Green: Nouvel élan agricole avorté par la pandémie

Au cours de la dernière décennie, le secteur agricole a enregistré des avancées remarquables sur tous les niveaux, exceptée la petite paysannerie. Cette frange de la population rurale, naguère aux oubliettes, se retrouve au centre de la nouvelle stratégie baptisée « Génération Green 2020-2030 ». Lancée en 2020 pour marquer le début d’une décennie d’un vert très vif, elle porte en elle les germes d’un essor contrarié quelque peu par la pandémie.

Les contours de « Génération Green », couvrant la décennie en cours, se précisent de plus en plus, au fur et à mesure des annonces et réunions officielles qui laissent présager un avenir brillant, à la faveur d’une panoplie de mesures d’accompagnement pour appuyer ce chantier qui érige en priorité l’élément humain. Ce dernier reste en marge de l’évolution remarquable des grosses pentes du secteur portées par des subventions décaissées pour une agriculture moderne et compétitive sur le marché international..

Ainsi, et ayant pour repère le discours royal du 12 octobre 2018 ou un appel pressant «à une consolidation des acquis réalisés dans le domaine agricole et à la création de nouvelles activités génératrices d’emplois et de revenus, notamment en faveur des jeunes en milieu rural» a été lancé, cette stratégie a pour objectif de «favoriser l’émergence d’une classe moyenne agricole, d’en consolider l’ossature pour qu’en définitive, elle puisse exercer sa double vocation de facteur d’équilibre et de levier de développement socio-économique, à l’image de la classe moyenne urbaine et du rôle clé qui lui est dévolu».

Dès lors, la nouvelle feuille de route agricole doit permettre à 350.000 ou 400.000 familles d’intégrer la classe moyenne agricole à l’horizon 2030. Elle vise également à confirmer la place de quelque 690.000 familles au sein de cette classe, en plus de créer une nouvelle génération de jeunes entrepreneurs.
Pour atteindre cet objectif, la stratégie prévoit la mobilisation et la valorisation d’un million d’hectares de façon à créer des opportunités d’emploi en faveur de 350.000 jeunes tout en formant 150.000 autres aux services agricoles et semi-agricoles. Cette classe moyenne et ces jeunes agriculteurs pourront également recourir à une nouvelle génération d’organisations agricoles «plus innovantes» et bénéficier de nouvelles mesures d’accompagnement leur permettant de renforcer leurs compétences.

Opérationnalisation en marche

Avec un changement de cap propulsé par la mise en place de «Génération Green 2020-2030», l’Agriculture, qui a gagné tant en modernité qu’en performance grâce au Plan Maroc Vert (PMV), nourrit de nouvelles ambitions pour lesquelles une armada de moyens et de ressources est d’ores et déjà mobilisée.

La promotion et la mobilisation du secteur privé, appelé à jouer un rôle fondamental dans l’essor de l’Agriculture marocaine, est aussi de la partie. C’est d’ailleurs dans cette optique que le Fonds de développement agricole (FDA) est passé à la vitesse de croisière pour augmenter de 7% à 4,5 Mrds DH le programme d’emploi au titre de cette année.

L’objectif étant d’appuyer les investissements privés dans le secteur agricole via des incitations financières de l’État encore plus séduisantes à même de susciter l’intérêt de nouveaux investisseurs aussi bien nationaux qu’étrangers et ce, à travers une refonte du système incitatif du FDA.

De plus, le bilan des réalisations fait état d’une hausse des investissements agricoles réalisés et ayant bénéficié des différentes offres incitatives du fonds à 9,7 Mrds DH en 2020. Cette dynamique se poursuivra au cours de 2021 dont le niveau d’investissement prévisionnel devrait dépasser 10 Mrds DH, marquant l’effet de levier généré par le FDA, prévoit le ministère de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts. Parallèlement, l’accès des agriculteurs à des financements adaptés demeure essentiel, particulièrement dans le contexte actuel marqué par la crise sanitaire liée à la pandémie du nouveau coronavirus.

Dans ce sillage, le Groupe Crédit Agricole du Maroc (CAM) a lancé « Tasbiq FDA » qui permet aux agriculteurs bénéficiaires des subventions dudit Fonds de disposer de trésorerie immédiate en attendant le déblocage effectif de leur subvention. En outre, le groupe bancaire a récemment signé 21 conventions avec les parties prenantes du secteur agricole et du monde rural, pour accompagner le déploiement des différents volets de la nouvelle stratégie agricole.

Ainsi, 18 conventions ont été signées avec 18 interprofessions visant à accompagner l’ensemble des filières dans l’opérationnalisation des objectifs fixés dans le cadre de leurs contrats programmes 2021-2030, en facilitant l’accès aux financements du Groupe CAM à l’ensemble des opérateurs. A ce titre, la banque se mobilisera aux côtés de chaque filière en adaptant son offre pour permettre aux opérateurs de réaliser leurs objectifs en termes d’investissements.

Deux autres conventions quadripartites ont été scellées par le ministère de l’Agriculture, la Fédération des chambres d’agriculture du Maroc (FECAM), la Confédération marocaine de l’agriculture et de développement rural (COMADER) et le CAM visant à accompagner le déploiement de la nouvelle stratégie agricole, notamment en ce qui concerne l’entrepreneuriat des jeunes en milieu rural et le développement des filières agricoles. A

fin de compléter le dispositif d’accompagnement de la stratégie « Génération Green », notamment en ce qui concerne la mobilisation des terres collectives au profit des ayants droit et la création d’une classe moyenne rurale, la direction des Affaires rurales relevant du ministère de l’Intérieur, l’Agence nationale de la conservation foncière du cadastre et de la cartographie (ANCFCC) et le CAM ont signé une convention ayant pour objet de définir le cadre général de financement et d’accompagnement par le groupe bancaire des ayants-droit à titre individuel ou organisé dans des coopératives et bénéficiaires de l’opération de melkisation des terres collectives pour la réussite de leurs projets et activités génératrices de revenus.

Consolidation des acquis

Outre le volet social et humain, cette stratégie vise à pérenniser le développement agricole, en poursuivant le développement des filières, par une intervention plus ciblée sur l’amont et la réallocation des efforts sur l’aval ainsi que la modernisation des circuits de distribution.

« Génération Green » est aussi porteuse d’une nouvelle génération de mécanismes d’accompagnement pour professionnaliser l’agriculture, via la réforme du conseil agricole, la généralisation des services agricoles digitaux et la promotion de projets d’agriculture solidaire de nouvelle génération. La nouvelle stratégie se veut également un prolongement de la dynamique de développement du secteur, en favorisant le développement humain et social.

La feuille de route prévoit ainsi la consolidation des filières agricoles, en vue du doublement des exportations (50 à 60 milliards de DH) et du PIB agricole (200 à 250 milliards de DH) à l’horizon 2030, l’amélioration des process de distribution des produits à travers la modernisation de 12 marchés de gros et des marchés traditionnels. Il s’agit également de renforcer la résilience et la durabilité du développement agricole, ainsi que l’amélioration de la qualité et de la capacité d’innovation.

Il est prévu dans ce cadre l’octroi d’agréments à 120 abattoirs modernes et le renforcement du contrôle sanitaire. Sur les plans qualité, innovation et Green-Tech, la stratégie prévoit d’améliorer la qualité de la production et l’adapter aux tendances agricoles et technologiques et aux nouveaux modes de consommation. Pour une agriculture résiliente et éco-efficiente, les investissements vont porter sur l’efficacité hydrique et énergétique afin de préserver les ressources naturelles et de créer de nouvelles activités génératrices de revenus et d’emploi.

laissez un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus