Baisse des crédits bancaires en avril 2022

L’encours du crédit bancaire a reculé de 8 MMDH. Sur une année glissante il progresse de près de 30,7 MMDH. Les créances en souffrance affichent un léger retrait de 169 MDH d’un mois sur l’autre à 86 MMDH. Sur 12 mois glissant, elles progressent de 5,3%.

La dernière publication des statistiques monétaires de Bank Al Maghrib montre une baisse des crédits bancaires en avril 2022 par rapport au mois précédent.

L’encours des crédits bancaires se situe à 980 milliards de dirhams, en hausse de 0,8% ou 7,9 milliards de dirhams par rapport à mars 2022. Si l’on compare avec la même période en 2021, le crédit bancaire affiche une progression de 3,2% mais accuse une baisse de 0,5% en YTD.

Dans le détail, le crédit immobilier en avril 2022 a affiché une légère hausse de 0,2% par rapport à mars 2022 à 293 milliards de dirhams. Par rapport à la même période l’an dernier, l’encours des crédits immobiliers a progressé de 2,3%.

Les comptes débiteurs et crédits de trésorerie ont affiché une hausse de 4,2 % d’un mois à l’autre. L’encours en mars atteint 236,4 milliards de dirhams. Par rapport à fin avril 2021, l’encours a progressé de 10,5%.

Le crédit à l’équipement s’affiche à 175,5 milliards de dirhams, en légère progression de 0,3% par rapport au mois dernier. Comparé à la même période l’an dernier, il régresse de 2,9%.

Le crédit à la consommation évolue légèrement de +0,3% à 56,3 milliards de dirhams. Sur une année glissante, il progresse de 2,3%.

Le secteur financier trinque

Concernant les différentes catégories d’emprunteurs, l’encours des crédits aux ménages s’élève à 371,5 milliards de dirhams, en hausse de 0,3% par rapport au mois dernier. Par rapport à fin avril 2021, l’encours a augmenté de 3,4%.

L’encours aux entreprises privées s’élève à 415,7 milliards de dirhams en progression de 1,6% par rapport au mois dernier. Sur un an, l’encours aux entreprises privées affiche une hausse de 5,6%.

Concernant le secteur financier, l’encours des crédits bancaires a connu une forte contraction de 10,9% ou 15,4 milliards en valeur par rapport au mois dernier à 126,4 milliards de dirhams. D’une année sur l’autre, l’encours a progressé de 3,2%.

L’encours au secteur public baisse légèrement de 0,3% à 66,9 milliards de dirhams par rapport au mois dernier. D’une année sur l’autre, l’encours affiche une baisse de 10,3%.

Les impayés reculent

Les créances en souffrance s’élèvent à 86 milliards de dirhams en avril, en baisse de 0,2% par rapport au mois précédent. Sur un an, elles ont augmenté de 6,1% ou 4,95 milliards de dirhams.

Celles des ménages ont légèrement progressé de 0,2% par rapport à mars 2022. Elles atteignent 36,6 milliards de dirhams. Sur une année, elles affichent une progression de 5%.

Les impayés des sociétés non-financières privées, en revanche, reculent d’un mois sur l’autre à 48,5 milliards de dirhams, en baisse de 0,6% par rapport au mois d’avant. Sur une année glissante, ils affichent une croissance de 5,2%.

vous pourriez aussi aimer
laissez un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus