Une militante poursuivie pour avoir organisé des sit-in à Tanger

Le tribunal de première instance de Tanger a entamé ce lundi le jugement de la militante Fatima Zohra Ould Belaid, 30 ans, en détention provisoire depuis jeudi, pour avoir organisé des manifestations non autorisées au sein de l’université de la ville, rapporte l’agence espagnole EFE.

F. Belaid avait été arrêtée et poursuivi à la suite de deux plaintes : L’une déposée par le recteur de l’Université de Tanger pour « intrusion illégale sur le campus universitaire et incitation d’étudiants à manifester », l’autre datant d’août dernier, par l’association Hasnouna, une ONG où la militante travaillait à Tanger, et où elle était accusée de détournement de biens destinés à des personnes en situation de précarité.

Selon le portail Mahakim du ministère de la justice, la militante est accusée de délits d’ « abus de confiance envers un employeur et d’incitation à commettre des délits ».

Oulad Belaid est connue pour son activisme dans le mouvement de protestation du 20 février et au sein d’ONG comme la section marocaine d’ATTAC.

A Tanger, elle a créé une coordination pour les étudiants universitaires au chômage et est également connue pour avoir organisé des manifestations contre la dernière décision du gouvernement de limiter à 30 ans l’âge des candidats au métier d’enseignant.

laissez un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus