Un plan d’action pour endiguer le travail des enfants dans le pipe

La ministre de la Solidarité, de l’Insertion sociale et de la Famille, Aawatif Hayar, a souligné lundi à Rabat, que son département est « en phase d’élaborer un plan d’action de 2022 à 2025 doté d’un système informatique intégré ciblant tous les enfants en situation de travail pour lutter contre ce phénomène ».

En réponse à une question orale à la Chambre des représentants, sur « la réduction du phénomène du travail des mineurs », posée par le groupe du Rassemblement national des indépendants (RNI), Hayar a précisé qu’il « existe 54 points relevant de l’inspection du travail pour lutter contre l’emploi des enfants, en plus de la présence de 17 centres des organes territoriaux intégrés, qui seront généralisés cette année pour atteindre 82, en vue de la protection de cette catégorie ».

Elle a ajouté que ce phénomène cible particulièrement « 81 % des enfants dans le monde rural, dont 71 % des garçons », tout en rappelant que les Nations Unies saluent les efforts déployés par le Royaume pour lutter contre le travail des enfants, qui cible 1,3 % des ménages. Elle a aussi noté que le ministère œuvre à l’élaboration d’une politique familiale visant l’accompagnement des familles pour permettre aux enfants de poursuivre leurs études.

En réponse à une autre question orale, présentée par le groupe istiqlalien de l’unité et de l’égalitarisme sur « les moyens à même de permettre aux enfants en situation de handicap de plus de 18 ans de bénéficier du programme de la cohésion sociale », Hayar a précisé que son département a alloué 200 millions de dirhams (MDH) à la réhabilitation des centres sociaux et paramédicaux, dans le but de dispenser des prestations de qualité dans tout le Royaume, faisant observer que 82 centres seront réhabilités au profit des personnes en situation de handicap.

Recevez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

laissez un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus