Coup d’envoi de l’exécution du programme d’urgence pour limiter l’impact du déficit pluviométrique

Le lancement d’exécution sur le terrain du programme exceptionnel de réduction de l’impact du déficit pluviométrique a été donné ce mercredi 2 mars depuis la région Draa Tafilalet. Il s’agit de la composante protection des ressources animales et végétales du programme régional pour un coût global de 166 MDH.

Le Ministre de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, Mohammed Sadiki, a procédé, le mercredi 02 mars 2022, depuis la province de Midelt, au lancement du programme exceptionnel de réduction de l’impact du déficit pluviométrique pour la région de Drâa-Tafilalet.

Il s’agit de l’opérationnalisation sur le terrain de la mise en œuvre du programme exceptionnel mis en place par le Gouvernement en exécution des Hautes Orientations de Sa Majesté Le Roi Mohammed VI pour atténuer l’impact du déficit des pluies sur le secteur de l’agriculture et fournir l’aide aux agriculteurs et aux éleveurs concernés.

D’un coût global de 10 Milliards de dirhams, le programme exceptionnel s’articule autour de trois axes : la protection du capital animal et végétal et la gestion de la rareté des eaux, l’assurance agricole et l’accompagnement financier des agriculteurs et des professionnels.

Le coup d’envoi de la mise en œuvre sur le terrain concerne tous les axes du programme à l’échelle nationale. Le déploiement se fera progressivement selon l’urgence dans chacune des 12 régions du Royaume.

Le Ministre a donné le coup d’envoi à l’exécution des composantes de l’axe 1 de la région de Draa-Tafilalet d’un coût global de 166 Millions de dirhams. La globalité du programme régional a été présenté au niveau du Centre de Conseil Agricole de Boumia.

La composante relative à la protection du capital animal comprend la distribution de 396 000 quintaux d’orge subventionné avec un prix fixe de 200 dh le quintal au profit de 95 600 éleveurs, la distribution de 30 800 quintaux d’aliments composés au profit des éleveurs de bovins, la vaccination et le traitement de 2,4 millions de têtes d’ovins, caprins et camelins, le traitement de 55 000 ruches d’abeilles contre la varroase ainsi que l’abreuvement du cheptel à travers l’aménagement et l’équipement de 40 points d’eau et l’acquisition de 600 citernes souples au profit des éleveurs.

L’opération de distribution d’orge est réalisée par Guichet ouvert à travers la mise en place de 9 points de vente, avec prise en charge par l’Etat des frais de transport aux chefs-lieux des communes territoriales.

Pour la composante protection du capital végétal et la gestion de la rareté des eaux, il s’agit d’équiper et de réhabiliter les ouvrages d’irrigation des périmètres de la petite et moyenne hydraulique ainsi que l’irrigation d’appoint pour pérenniser les vergers nouvellement plantés dans le cadre de l’agriculture solidaire sur une superficie de 260 Ha.

Pour l’axe assurance agricole multirisques, la superficie assurée pour les céréales et légumineuses dépasse 20 000 Ha, pour un nombre de souscrits de près de 4100 agriculteurs.

A niveau de la commune territoriale de Boumia, Le ministre a procédé au lancement de l’opération de distribution de l’orge au profit des éleveurs de la commune, au lancement de l’opération de vaccination et traitement des ovins et caprins puis visité l’atelier de formation et d’accompagnement des éleveurs de la commune, ainsi que l’atelier de sensibilisation des jeunes entrepreneurs agricoles.

Au niveau de la commune territoriale Ait Ayach, le Ministre a pris connaissance du programme régional d’abreuvement du cheptel et visité un point d’eau d’abreuvement du cheptel.

Il s’agit de la réalisation et équipement d’un forage de 150 mètres de profondeur, équipé en énergie solaire, d’un réservoir et des abreuvoirs, qui profitera à 145 éleveurs et dominant une superficie de 2500 ha de parcours.

Il a été procédé également à la distribution de citernes souples au profit des éleveurs de la commune territoriale Ait Ayach.

Le Ministre a également pris connaissance du programme régional de l’irrigation et de l’aménagement de l’espace agricole qui comporte des opérations de petite et moyenne hydraulique (PMH) et la réhabilitation des ouvrages de mobilisation d’eau et séguias au profit de 139 000 bénéficiaires et qui permettra la création de 208.000 journées de travail.

vous pourriez aussi aimer
laissez un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus