L’Etat a appliqué une décote de 15% lors de la cession des 35% du capital de Marsa Maroc

Après l’annonce de l’opération ce 27 juillet, le cours du groupe a été suspendu à la cote. L’Etat, comme généralement pour les opérations de cette envergure, a octroyé une décote sur la cession de ses parts de l’ordre de 15%.

Le 27 juillet, un communiqué du groupe Marsa Maroc informait que l’Etat allait céder 35% du capital à Tanger Med. Le montant global de l’opération est fixé à 5,48 milliards de dirhams. Le jour même, le cours de Marsa Maroc a d’ailleurs été suspendu de la cote.

En effet, dans une annonce faite le matin, la Bourse de Casablanca expliquait que : « Suite à la demande de l’Autorité Marocaine du Marché des Capitaux, la cotation des titres de capital de la société SODEP-Marsa Maroc est suspendue à partir du 27/07/2021, et ce en attente de publication d’informations importantes ».

Les détails et contours de cette opérations seront donc bientôt révélés. Tout de même, l’objectif de l’opération, comme annoncé dans le communiqué de Marsa Maroc : « s’inscrit dans le cadre des Hautes Orientations Royales relatives à la réforme du secteur public. L’Etat poursuit ainsi sa politique d’accompagnement des différents secteurs stratégiques identifiés, notamment à travers les entreprises publiques qu’il contrôle ».

Décote normale

Aujourd’hui, comme l’indique la Bourse de Casablanca, la capitalisation totale de Marsa Maroc se situe à 18,33 milliards de dirhams. Le cours de l’action en bourse s’élève à 249,75  dirhams pour un total de 73.395.600 actions en circulation.

D’un point de vue arithmétique, on remarque que 35% du capital de Marsa Maroc équivaut donc à 6,41 milliards de dirhams (et non 5,48 milliards), ce qui signifie que l’Etat a cédé ses parts à un cours inférieur (-14,5%) à celui affiché à la clôture de la séance du 26 juillet.

Il s’agit d’une décote opérée sur la transaction. Rien d’étonnant puisque toute opération de cette envergure dépend de la négociation entre les deux parties. Pour conclure ce genre d’opération, généralement, l’État offre une décote par rapport au marché.

Pour rappel, la dernière opération en date concernant la vente sur le marché secondaire des actions de Maroc Télécom qui a été faite à une très bonne décote par rapport au cours affiché pré-opération. L’opération portait sur un volume de l’ordre de 9 milliards de DH et pour attirer un maximum d’investisseurs, il était nécessaire d’accorder une décote conséquente.

Leave a comment

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More