La BAD accompagne le Maroc pour l’inclusion financière et la lutte contre stress hydrique

Le Maroc et la Banque africaine de développement ont conclu deux accords de prêt, d’un montant total de 138 millions d’euros, pour renforcer l’inclusion financière et sécuriser l’accès à l’eau potable.

Les financements de la Banque africaine de développement (BAD) sont destinés à mettre en œuvre le Programme d’appui à l’inclusion financière, à l’entrepreneuriat et aux très petites et moyennes entreprises, ainsi que le Projet de pérennisation et de sécurisation de l’accès à l’eau, indique la BAD dans un communiqué relayé ce mercredi 15 décembre par la MAP.

La cérémonie de signature de ces accords a réuni la ministre de l’Économie et des finances, Nadia Fettah, le responsable-pays de la BAD pour le Maroc, Achraf Hassan Tarsim, et le directeur général de l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE), Abderrahim El Hafidi, fait savoir la même source.

D’un montant de 120 M€, le premier accord de prêt vise à aider les entreprises en difficulté à redémarrer leur activité et à préserver les emplois. Il appuiera les réformes en matière d’inclusion financière, afin de faciliter l’accès au financement pour les ménages et les très petites et moyennes entreprises.

Il contribuera également à diversifier leurs sources de financement en renforçant le caractère inclusif du marché des capitaux. Le programme soutiendra aussi l’écosystème d’appui à l’entrepreneuriat et contribuera à améliorer le climat des affaires, à travers la simplification des procédures administratives.

Le second accord, de 18 M€, constitue un financement additionnel qui vient s’ajouter aux 112 M€ mobilisés en 2018 pour financer le Projet de pérennisation et de sécurisation de l’accès à l’eau. Son objectif est de contribuer à sécuriser l’accès à l’eau potable, dans les provinces de Guercif, Zagora, Al Hoceima, Tanger et Beni Mellal.

laissez un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus