Filière bio: La production triple à 120.000 tonnes

L’agriculture biologique suit une tendance exponentielle au Maroc. En effet, la production ainsi que les exportations de produits bio ont fortement augmenté au cours de ces dernières années, grâce au Plan Maroc Vert. Et la filière a, encore, de beaux jours devant elle, compte tenu des objectifs de la stratégie Génération Green 2020-2030 pour cette dernière.

Le marché du bio prend de plus en plus d’ampleur au niveau mondial. Au Maroc, ce secteur commence à rebondir grâce aux efforts conjugués des professionnels et de l’Etat.

Selon des chiffres du ministère de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts (MAPMDREF), la superficie totale cultivée en 2018-2019 était de 9353 ha dont 1148 ha certifié Bio Maroc. Cette superficie est cultivée principalement par les petits producteurs.

Par région, le Souss-Massa est en tête de liste avec 30% de la superficie nationale totale, suivi par les régions de Marrakech-Safi, Casablanca-Settat et Rabat-Salé-Kenitra avec respectivement 14% et 12% pour les deux dernières régions. Quant aux principales cultures, les arbres fruitiers représentent 38% suivis par les cultures maraîchères avec 19%.

La filière biologique a produit un volume de 120.000 tonnes en 2019 contre 40.000 tonnes en 2010 au Maroc. A noter que 80 % de la superficie cultivée biologiquement est concentrée dans les régions Fès-Meknès, Marrakech-Safi, Souss-Massa, Casablanca-Settat et Rabat-Salé-Kénitra.

En termes d’exportations, la filière a enregistré une augmentation notable, se tablant à une centaine de milliers de tonnes en 2019 contre 10.000 tonnes en 2010, grâce notamment à la mise en place par le ministère du logo Bio Maroc, qui vise à faciliter l’identification des produits respectant les cahiers des charges relatifs à la production biologique.

La nouvelle stratégie agricole fixe un objectif d’atteindre une superficie globale d’agriculture biologique de 300.000 ha à l’horizon 2030 avec à la clé une nouvelle subvention pour la certification des produits bio.

En effet, dorénavant les producteurs de produits biologiques éligibles peuvent faire valoir leur droit à l’aide de l’Etat pour la certification. Le taux de la subvention est de 80% du coût global de certification des animaux d’élevage et des produits apicoles avec un plafond de 25.000 dh par an et par unité de production.

Cette subvention est accordée pour une durée de trois ans pour chaque unité de production. En plus des plantes spontanées, dont l’arganier, la nouvelle stratégie agricole « Génération Green 2020-2030 » vise le développement des filières agricoles à fort potentiel dont notamment les plantes médicinales et aromatiques, la figue de barbarie et le caroubier, ainsi que les câpres, l’olivier, l’amandier, les agrumes et les cultures maraîchères et les plantes aromatiques et médicinales.

laissez un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus