CFG Bank: La rentabilité d’exploitation au rendez-vous 5 ans après le lancement de la Banque

Cinq ans après le lancement de la banque commerciale, CFG Bank atteint pour la première fois la rentabilité d’exploitation, portée par la croissance rapide de ses crédits, dont l’encours a doublé entre 2018 et 2020 pour atteindre 5,2 milliards de dirhams.

Créé en novembre 2015, CFG Bank atteint, pour la toute première fois de sa jeune existence, la rentabilité d’exploitation. En effet, le Résultat brut d’exploitation (RBE) consolidé du groupe bancaire a basculé en territoire positif au terme de l’exercice 2020, pour se situer à +20 millions de dirhams, contre -45 millions de dirhams en 2019, selon un communiqué financier du groupe bancaire.

Le basculement dans le vert du RBE est dû à une bonne maîtrise des charges d’exploitation, qui s’inscrivent en baisse de -3% entre décembre 2019 et décembre 2020, conjuguée à la progression rapide du Produit net bancaire (PNB) consolidé. Ce dernier ressort à 285 millions de dirhams à fin décembre 2020, contre 227 millions de dirhams en 2019, soit une hausse de +26%.

Cette progression est principalement tirée par la hausse des crédits et dépôts. Elle a également été renforcée par la bonne tenue de la banque d’affaires et des activités de salle des marchés, en dépit de la baisse des cours de bourse liée à la crise sanitaire, explique CFG Bank dans un communiqué financier.

Les encours de crédits ressortent à 5,2 milliards de dirhams à fin 2020, contre 3,9 milliards de dirhams en 2019 et 2,5 milliards de dirhams en 2018, soit une croissance de +32% en 12 mois et +107% en 24 mois. Les dépôts s’établissent quant à eux à 6,7 milliards de dirhams en 2020, soit une collecte nette supplémentaire de 1 milliard de dirhams en un an (dont près de 700 millions de dirhams de dépôts à vue).

Avec un coût du risque de 18 millions de dirhams en hausse de +57% par rapport à 2019, le Résultat avant impôt de la banque ressort à l’équilibre à +1,4 million de dirhams à fin 2020, contre -60,9 millions de dirhams en 2019. A noter que le résultat net (après impôts) ressort cependant déficitaire à -43 millions de dirhams, du fait d’une charge d’impôts différés non récurrente, indique le communiqué financier.

Côté perspectives, CFG Bank a déclaré s’attendre à ce que l’année 2021 soit « une nouvelle année de croissance solide du PNB et d’amélioration du résultat, sauf nouvelle dégradation de la situation sanitaire ».

laissez un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus