Céréaliculture: Une moisson record prévue

La production prévisionnelle des trois céréales principales au titre de la campagne 2020/21 est estimée à 98 Millions de quintaux soit une hausse de 54,8% en comparaison avec la moyenne de cinq ans (63,3 millions de quintaux) et 206% par rapport à la campagne précédente.

En termes de performance, cette campagne se situe parmi les meilleures campagnes des dix dernières années dont la production a dépassé (95 Mqx). En termes de rendement, la campagne 2020/21 a enregistré un rendement prévisionnel supérieur de 10% au rendement moyen des cinq meilleures campagnes céréalières (20,1 qx/ha) depuis 2008. Pour le ministère de l’Agriculture, cette production résulte d’une superficie céréalière semée au titre de cette campagne de 4,35 millions d’hectares dont l’état végétatif est à 75% bon à très bon.

Par espèce, la production céréalière prévisionnelle se présente comme suit : 48,2 millions Qx de blé tendre ; 23,4 millions Qx de blé dur et ; 26 millions Qx d’orge. En dehors des céréales, les autres cultures affichent un état favorable notamment la betterave à sucre dont la récolte a déjà commencé. Les agrumes et les oliviers en stade de floraison affichent de bonnes perspectives mais restent tributaires de l’évolution des conditions météorologiques, particulièrement les températures du mois de mai et juin. Par ailleurs, et grâce aux disponibilités fourragères sur parcours et à la bonne campagne céréalière en vue, la situation alimentaire du cheptel s’est nettement améliorée depuis le début de la campagne annonçant une reprise du secteur de l’élevage après deux campagnes de sécheresse.

Après deux campagnes sèches et le contexte sanitaire lié à la pandémie, le secteur agricole devrait connaître une croissance significative par rapport à 2020 absorbant ainsi les baisses successives de 2019 et 2020 et réalisant une croissance additionnelle. En effet, selon la tutelle, la valeur ajoutée agricole prévisionnelle pourra atteindre 130 Milliards de DH au titre de l’année 2021 soit une croissance de 18,2% confirmant la résilience du secteur agricole construite le long des dernières années et des efforts et d’investissement consentis pour développer une infrastructure productive solide et durable.

laissez un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus