Tourisme : les recettes en hausse de 80% à fin mars

Le tourisme reprend de plus belle. Les recettes du secteur ont progressé de près de 10 milliards de dirhams à fin mars dernier, selon la ministre du Tourisme, de l’Artisanat et de l’Économie sociale et solidaire, Fatim-Zahra Ammor.

Les recettes touristiques se sont élevées à 9,7 milliards de dirhams (MMDH) à fin mars 2022, soit une hausse de 80 % par rapport à la même période de l’année écoulée, a indiqué le 16 mai la ministre de tutelle Fatim-Zahra Ammor.

Cette évolution confirme une reprise du secteur, a relevé la ministre, qui répondait à une question orale à la Chambre des représentants sur “les mesures prises en faveur du secteur du tourisme”, ajoutant que les exportations de l’artisanat ont affiché, quant à elles, une hausse de 25 % durant la même période.

Ammor s’est, de nouveau, félicité du lancement du plan d’urgence de 2 milliards de dirhams, insistant sur le versement d’une indemnité forfaitaire de 2000 dirhams, avant Aid Al Fitr, pour l’ensemble des employés du secteur, les transporteurs touristiques et les restaurants classés et le report du remboursement des échéances des crédits bancaires des entreprises touristiques.

De même, le ministère a reçu 781 demandes de rénovation des établissements hôteliers, lesquelles seront traitées dans les prochains jours, a-t-elle fait savoir, rappelant, le déploiement d’une “grande campagne de publicité et de marketing pour relancer le secteur”, avec comme objectif de doubler le nombre d’arrivées à horizon 2030.

Tourisme et charte d’investissement

Quant au secteur de l’artisanat, Ammor a affirmé que son département œuvre toujours sur le renforcement du cadre légal et réglementaire relatif aux activités artisanales et à la couverture médicale, et la mise en place de la plateforme du registre national de l’artisanat qui organise 172 métiers, notant, dans ce sens, que 96.000 professionnels y sont inscrits.

Concernant l’économie sociale et solidaire, le ministère est toujours en phase de préparation de la création de pôles régionaux, a-t-elle ajouté.

En réponse à une autre question relative à l’investissement touristique, Ammor a indiqué que son département a réorienté les interventions de la Société marocaine d’ingénierie touristique (SMIT) vers des investissements touristiques qui répondent davantage aux exigences des touristes, en exploitant une étude réalisée par l’Office national marocain du tourisme (ONMT) sur les attentes des touristes marocains et étrangers.

Parmi les programmes importants visant à encourager l’investissement, la ministre a cité des subventions incitatives à la création de petites et moyennes entreprises (PME) dans le secteur touristique et l’appui financier de l’État, d’une enveloppe globale de 1 milliard de dirhams, pour la rénovation des établissements d’hébergement touristique.

Sur un autre volet, la nouvelle charte de l’investissement permettra une reprise économique durable et inclusive, a-t-elle affirmé, notant que le Fonds Mohammed VI pour l’investissement permettra d’obtenir le soutien nécessaire pour financer et accompagner l’investissement.

Et de relever que le taux d’occupation des établissements hôteliers classés n’était que de 50 % avant la crise liée au Covid-19, relevant qu’afin d’augmenter ce taux, le ministère a mis en place des campagnes de communication en partenariat avec des compagnies aériennes et des agences de voyages internationales.

(avec MAP)

vous pourriez aussi aimer
laissez un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus