Quel système de veille au Maroc pour surveiller l’apparition du variant Omicron?

Même s’il n’est pas encore apparu au Maroc, le variant Omicron de la Covid-19 fait l’objet une surveillance accrue. Aidé en cela par plan national de séquençage, déployée en avril 2020 et renforcée sous le menace du variant Delta.

Conformément aux  recommandations de l’Organisation mondiale de la santé, la surveillance génomique visant à détecter l’apparition de nouveaux variants et à prévenir l’introduction des souches mutantes est toujours à l’ordre du jour au Maroc. Cette mesure, qui n’a pas été stoppée depuis son déploiement en avril 2020, permet notamment de surveiller l’apparition du variant Omicron qui, pour l’heure, n’a pas été détecté sur le territoire marocain.

A ce titre,  c’est dans le cadre d’un plan national de séquençage génomique que cette veille est réalisée par un consortium de laboratoires. Elle vise la surveillance de mutations prioritaires, dont fait partie le variant Omicron.

Pour rappel, ce plan, a été renforcé en janvier 2021, dans le but de surveiller l’arrivée de variants inquiétants à l’époque, dont le variant Delta. Un durcissement qui pourrait être d’actualité si l’évolution de  la situation épidiomiologique le requiert. Surtout avec la menace Omicron qui a poussé les autorités marocaines à fermer les frontières, par mesure de précaution.

Dans les détails, le plan de séquençage génomique repose sur la détection et le suivi des mutations jugées prioritaires. Lorsque l’une d’elles est détectée, une culture cellulaire virale est effectuée pour pouvoir réaliser différentes études d’impact.

Il s’agit notamment des tests de virulence et d’infectivité, ainsi que l’impact de la mutation sur la structure du virus, mais aussi l’efficacité des anticorps fabriqués ou suscités par les virus.

Par la suite, les laboratoires procèdent au séquençage du génome complet afin d’obtenir la signature complète de la mutation et d’avoir son profil général. Il s’agit là d’une sorte de  lecture de l’ARN (acide ribonucléique) du virus, qui permet d’accéder à une sorte de « carte génétique » et de savoir, ainsi, de quel variant il s’agit.

Recevez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

laissez un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus