Provinces du Sud: Les émiratis à l’affût des opportunités d’investissement

Les provinces du Sud du Royaume regorgent d’énormes opportunités d’investissement qu’il faut saisir, a affirmé ce mardi à Abu Dhabi, Jamal Seïf Al-Jarwan, secrétaire général du Conseil international des investisseurs des Émirats Arabes Unis.

Intervenant lors du 1-er Forum d’investissement « Dakhla-Laâyoune-Abu Dhabi », placé sous le signe « Investir pour demain », J. Al-Jarwan a fait observer que les potentialités économiques des provinces du Sud et leur position géographique stratégique en tant que région proche de l’Europe et porte d’entrée vers le continent africain, un marché de 1,2 milliard de personnes, laissent entrevoir un avenir prospère dans ces provinces.

Il a indiqué avoir suivi avec grand intérêt les présentations faites par les délégations des régions Dakhla-Oued Eddahab et Laâyoune-Sakia El Hamra, ajoutant que ces interventions ont mis en lumière les différentes opportunités d’investissement et d’affaires dont regorgent les deux régions marocaines.

J. Al-Jarwan a mis l’accent sur les divers aspects de la croissance et des progrès multidimensionnels accomplis par le Maroc au cours des deux dernières décennies, soulignant la profondeur des relations maroco-émiraties dont les fondements ont été posés par feus SM le Roi Hassan II et Cheikh Zayed Bin Sultan Al Nahyan, des relations qui ont connu un grand élan sous le règne de SM le Roi Mohammed VI et de son frère, SA Cheikh Khalifa Bin Zayed Al Nahyan, et SA Cheikh Mohamed Bin Zayed Al Nahyan, Prince Héritier d’Abou Dhabi et Commandant Suprême adjoint des Forces armées des Émirats arabes unis.

L’ouverture du Consulat général des Emirats Arabes Unis dans la ville de Laâyoune reflète la profondeur des relations entre les deux pays frères, ainsi que l’excellence des relations bilatérales, a-t-il poursuivi, relevant que les relations économiques maroco-émiraties ont connu un développement constant, malgré les répercussions liées à la pandémie de la Covid-19.

Rappelant que le marché marocain compte actuellement 30 entreprises émiraties, il a exprimé son espoir de voir le volume des investissements émiratis dans le Royaume doubler dans les années à venir, tout comme les échanges commerciaux entre les deux pays.

Pour rappel, les Émirats arabes unis figurent en tête des pays arabes investissant au Maroc et au troisième rang en termes d’investissements étrangers directs.

Accès illimité

Le forum, qui a connu la participation du chef de Mission adjoint à l’ambassade du Maroc aux Émirats arabes unis, Abdelillah Oudadas, ainsi que des diplomates et hommes d’affaires, vise à élargir les horizons de la coopération économique et commerciale entre les deux pays pour inclure davantage les régions et les villes du Sahara marocain.

Prennent part à cet évènement, du côté marocain, une délégation de haut niveau composée notamment des représentants des conseils élus des deux régions, ainsi qu’un certain nombre de responsables et d’hommes d’affaires et, du côté émirati, une pléiade de responsables et d’acteurs économiques, ainsi que des représentants du secteur privé et des grandes sociétés d’investissement.

Le forum de deux jours, qui s’inscrit dans le cadre des efforts visant à promouvoir le développement du Royaume du Maroc et des Émirats arabes unis, ainsi que dans le prolongement de leurs relations humaines et économiques exceptionnelles, fournit les informations nécessaires aux investisseurs et acteurs économiques émiratis souhaitant délocaliser leurs entreprises et renforcer leurs partenariats commerciaux avec les deux régions marocaines.

Au programme de ce forum figure des séminaires de discussions interactifs et des rencontres directes entre des hommes d’affaires émiratis et marocains, afin d’examiner les perspectives de coopération et de partenariats bilatéraux dans divers secteurs économiques, notamment le tourisme, la pêche, les énergies renouvelables, les industries manufacturières, la technologie, la science et l’agriculture durable.

Grâce à leur situation stratégique et leur climat des affaires stable et à la faveur du dynamisme engendré par les réformes et les projets structurants menés par SM le Roi Mohammed VI, les provinces du Sud du Royaume offrent diverses opportunités d’investissement, ce qui leur a permis de devenir une destination de choix pour les capitaux étrangers.

Les délégations des régions Dakhla-Oued Eddahab et Laâyoune-Sakia El Hamra devraient se réunir, mercredi, avec des responsables économiques, des hommes d’affaires et des investisseurs émiratis de Sharjah et de Dubaï.

Elles visiteront également l’Exposition universelle Expo Dubaï 2020 à laquelle le Maroc participe avec un grand pavillon qui reflète sa diversité et présente les réalisations économiques, culturelles et scientifiques d’un Royaume qui plonge ses racines dans les tréfonds de l’histoire.

laissez un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus