Pfizer confirme l’efficacité de son traitement, même contre Omicron

 

Confirmant les résultats de son enquête préliminaire, le laboratoire pharmaceutique Pfizer’s a annoncé, mardi, que sa pilule antivirale contre le Covid-19 «Paxlovid» réduit les risques d’hospitalisation et de décès de 89% si elle est prise dans les trois jours après l’apparition des symptômes. En cas de prise du traitement dans les cinq jours, le risque est quant à lui réduit de 88% chez les personnes à risques non vaccinées, rapporte le New York Times.

Lors de l’étude, qui comprenait 2 246 personnes, 0,7% des patients ayant reçu Paxlovid ont été hospitalisés et aucun n’a perdu la vie, contre 6,5% des patients recevant le placebo qui sont morts ou ont été hospitalisés. Une plus petite étude concernant 662 personnes n’étant pas à risques, vaccinées ou non, démontre une réduction de 70% du risque d’hospitalisation ou de décès.

Aussi, selon les études préliminaires de Pfizer, le traitement antiviral serait efficace contre le variant Omicron. Lors d’expériences en laboratoire, le Paxlovid a également donné de bons résultats contre la variante Omicron hautement mutée, le médicament se bloque dans l’une des protéines clés d’Omicron tout aussi efficacement qu’avec les autres variants.

«Nous sommes convaincus que, s’il est autorisé ou approuvé, ce traitement potentiel pourrait être un outil essentiel pour aider à juguler la pandémie», a déclaré Albert Bourla, directeur général de Pfizer, dans un communiqué. Le directeur scientifique de Pfizer, Mikael Dolsten, était ravi des résultats de l’étude, rapportant que lors du développement du médicament, il espérait qu’il soit efficace à 60%. «Nous avons vraiment touché le sommet du tableau», a-t-il déclaré.

Les résultats des essais de Pfizer laissent le laboratoire très optimiste quant à son approbation par l’Agence fédérale américaine des produits alimentaires et médicamenteux, d’autant plus que ce mardi, des essais ont souligné le risque que peut présenter le traitement antiviral de Merck dans certaines populations, outre sa moindre efficacité.

Pfizer estime pouvoir produire 80 millions de doses de Paxlovid en 2022, outre les 180 000 prêtes si le Paxlovid est autorisé prochainement.

 

laissez un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus