Pass vaccinal: La délégation de l’UE recadre les débats sur l’équivalence des certificats sanitaires

Suite aux confusions concernant les effets de la reconnaissance du pass vaccinal marocain par l’EU, la Délégation de l’Union européenne à Rabat a diffusé un communiqué explicatif.

« Suite à la communication sur l’équivalence entre pass sanitaire marocain et pass sanitaire européen du 15 septembre 2021, la Délégation de l’Union européenne tient à rectifier des incompréhensions véhiculées par certains médias et diffusées sur les réseaux sociaux.

« L’équivalence entre les certificats sanitaires est purement technique et permet une lisibilité mutuelle des QR code, que ce soit au niveau des pass vaccinaux ou des tests PCR : leur fiabilité et leur traçabilité sont ainsi assurées.

« Hormis cette normalisation technique, ceci ne change rien aux exigences sanitaires requises depuis toujours par chacun des États membres de l’UE pour pouvoir entrer dans chaque pays : toute personne, quelle que soit sa nationalité, qu’il s’agisse de ressortissants marocains ou d’un des Etats membres de l’UE ou de toute autre nationalité, doit se soumettre aux demandes sanitaires formulées par le pays de destination.

« Ces exigences dépendent:

1/du vaccin administré,

2/de la catégorie de pays d’où l’on vient et où l’on va (vert, orange, rouge selon la nomenclature européenne et A, B, concernant la nomenclature marocaine).

« Les exigences sanitaires aux frontières de chaque État membre ne sont donc aucunement déterminées par la nationalité, contrairement à ce qui a été rapporté par de nombreux supports sur base d’informations erronées et non vérifiées, et en tout cas fantaisistes ».

Informations  sur les vaccins

  • L’Union européenne a été la seule à partager la moitié de sa production de vaccins avec le reste du monde. Elle a livré plus de 700 millions de doses dans l’Union européenne et plus de 700 millions de doses au reste du monde, dans plus de 130 pays. Quand on voit qu’à l’échelle planétaire, moins de 1 % des doses administrées l’ont été dans les pays à faibles revenus, on ne peut que constater l’ampleur de l’injustice et le degré d’urgence. L’UE, ses États membres et les Institutions financières européennes investissent un milliard d’euros pour faire monter en puissance les capacités de production d’ARN messager en Afrique, pour les besoins du continent africain. C’est un investissement dans la solidarité, mais aussi dans la santé mondiale, en sachant que la pandémie ne sera vaincue qu’au niveau global.
  • https://eeas.europa.eu/headquarters/headquarters-homepage/104409/vaccination-gap-promises-action_en

 

L’initiative COVAX 

  • COVAX est un programme pour l’accès mondial équitable aux vaccins contre la Covid-19. Il est codirigé par trois organismes mondiaux : la Coalition pour les innovations en matière de préparation aux épidémies (CEPI), Gavi (l’Alliance du Vaccin), et l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). L’Union européenne, ses États membres et les institutions financières européennes, sont un des principaux contributeurs à l’initiative mondiale COVAX, pour une contribution totale de 2,47 milliards d’euros.

Dans le cadre de COVAX, 4 461 390 de doses de vaccins ont été allouées au Maroc, dont 2 025 600 ont déjà été livrées.

 

L’Agence européenne des médicaments (AEM) : https://www.ema.europa.eu/en

  • Le vaccin Sinopharm n’a pas pu être homologué par l’AEM car il n’y a pas eu de demande d’homologation de la part du fabricant chinois.
  • Tous les vaccins homologués par l’AEM sont reconnus par tous les États membres de l’Union européenne ; pour les autres vaccins, chaque Etat membre décide ou pas de leur reconnaissance. »
laissez un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus