Maroc parmi les sites les plus attractifs pour les investissements durables

Le programme LEP-RE (Long-term Europe-Africa Partnership on Renewable Energy) a sélectionné 13 projets marocains pour recevoir des fonds sur les énergies renouvelables. En termes de réception de fonds LEP-PRE, le Maroc s’est classé deuxième avec la France et l’Afrique du Sud, sur un groupe de 12 pays qui composent le consortium.

Le Maroc bénéficie certainement de la reconnaissance mondiale pour son modèle de développement durable en Afrique et pour ses divers efforts dans ce domaine. En témoignent les treize projets de recherche marocains retenus au terme de l’appel à projets lancé par le programme européen « LEAP-RE ».

Le ministère marocain de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation, a expliqué que cette initiative viserait à « renforcer la coopération scientifique et technologique dans le domaine des énergies renouvelables entre l’Union européenne et l’Union africaine ». L’appel vise à soutenir des projets de recherche collaborative afin d’apporter des solutions innovantes à des problèmes communs liés au domaine des énergies renouvelables. Après l’évaluation de 36 projets soumis, 13 projets ont été sélectionnés pour un financement avec un budget total de 10,4 millions d’euros.

« Avec ce résultat, le Maroc est désormais classé 2ème avec la France et l’Afrique du Sud, sur un total de 12 pays du consortium, en termes de projets de recherche sélectionnés pour le financement », a déclaré le ministère. Sept de ces projets impliquent 12 équipes de recherche marocaines, dont 10 des universités suivantes : Université Mohammed Premier – Oujda (3), Université Cadi Ayyad – Marrakech (2), Université Mohammed 6 Polytechnique de Bengrir (2), Université Mohammed V – Rabat (1), Université Ibn Tofail – Kenitra (1), et Université Internationale de Rabat (1), ainsi que deux équipes d’institutions de recherche non universitaires. Le programme est mené par 83 partenaires de pays européens et africains, avec un budget d’environ 32 millions d’euros, dont 15 pour l’Europe.

Le Maroc s’efforce de stimuler les investissements dans les énergies renouvelables et s’est attiré une renommée mondiale pour ses efforts et ses projets à grande échelle. Le cabinet d’audit britannique Ernst & Young a publié en octobre une liste des 40 nations ayant le potentiel le plus viable pour l’investissement et le développement de l’énergie durable. Le classement a placé le Maroc parmi les sites les plus attractifs pour les investissements dans les énergies renouvelables dans la région MENA.

laissez un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus