Bilan

Les FAR acquièrent un système de défense israélien anti-drones

Depuis le 10 décembre 2020, Les relations sont au beau fixe entre le Maroc et Israël tant sur le plan diplomatique que militaire. Les Forces armées royales ont été séduites par la technologie de pointe israélienne, notamment les drones et le système de défense anti-drones.

Le Maroc vient de se porter candidat pour l’acquisition du système de défense israélien «Skylock Dome», rapporte le média israélien Globes. Le royaume est sur la liste des 27 pays ayant commandé ce dispositif antidrones militaires. Ce système se distingue de ses concurrents par «son prix relativement bon marché». Il est «extrêmement efficace, offrant une protection individuelle et large contre la menace croissante des drones d’attaque», a précisé le PDG de l’entreprise Skylock.

«Les premiers lots livrés au Maroc, récemment, ont été installés dans les bases aériennes au Sahara, notamment à Dakhla et Boujdour», nous confie une source sécuritaire. «Le choix du lieu n’est pas fortuit. Le Maroc se prépare ainsi à tout éventuel renforcement en matière d’avions sans pilote par l’armée algérienne ou le Polisario. Durant les années de guerre contre le mouvement séparatiste, le voisin de l’Est avait équipé les éléments du Front de missiles russes SAM-6, ayant abattus des avions de chasse marocains. C’est pour éviter de vivre à nouveau un tel scénario que les FAR ont choisi d’installer ce système israélien au Sahara», ajoute-elle.

Pour rappel, le système a été exposé aux Emirats Arabes Unis lors du Salon d’armement d’Abou Dhabi IDEX 2021 (International Defence Exhibition & Conference) tenu en février dernier. Les Emirats ont servi une nouvelle fois, à l’occasion de l’Expo Dubai Air Show, de tribune pour les représentants des Forces armées royales et de l’armée israélienne pour discuter la conclusion de futurs contrats.

A cet événement, la délégation des FAR a été conduite par le général Alaeddine Elouri, inspecteur-adjoint de l’armée de l’air. Le ministère de la Défense israélien a dépêché le général Amir Eshel avec pour mission de faire la promotion de l’industrie militaire de son pays. Des contacts entre les deux parties ont eu lieu en vue de signer de nouvelles commandes lors de la prochaine visite au royaume du ministre de la Défense, Benny Gantz.

Les FAR portent en effet un intérêt particulier pour les drones-suicides de type Harop et la cinquième génération des missiles anti-chars Spike, développés par la société israélienne Rafael. Par ailleurs, des négociations entre le Maroc et Israël seraient en cours pour l’acquisition du système de défense aérienne «Dôme de fer».

Tel-Aviv pourrait également accompagner l’industrie militaire naissante au Maroc, dont le cadre légal a été publié en septembre dernier au Bulletin officiel. Le royaume est appelé à servir de plateforme pour les compagnies israéliennes qui visent le marché africain.

 

laissez un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus