Les dirigeants séparatistes à Moscou pour finaliser l’annexion

Les dirigeants des quatre régions séparatistes contrôlées par la Russie en Ukraine étaient jeudi à Moscou pour finaliser l’annexion de ces territoires après des scrutins qualifiés de « simulacres » par Kiev et les Occidentaux.

Les responsables installés par Moscou dans les régions de Donetsk, dans l’est de l’Ukraine, ainsi que de Zaporijjia et de Kherson, dans le sud, sont arrivés par avion à Moscou mercredi soir, selon les agences de presse russes. « Je suis à Moscou », a également annoncé jeudi à l’agence de presse russe Tass le responsable installé par la Russie à la tête de la région de Lougansk (est), Léonid Passetchnik.

Il devaient être reçus prochainement par le président russe Vladimir Poutine pour entériner l’annexion par la Russie. Mercredi, les quatre responsables séparatistes lui avaient déjà adressé des demandes « officielles » en ce sens.

« Une rencontre avec le président est bien entendu prévue. Je ne peux pas dire où, quoi, quand. Je n’ai pas cette information », a simplement indiqué jeudi un responsable de l’administration russe à Kherson, Kirill Stremoussov.

Le processus d’annexion des quatre zones sous contrôle russe en Ukraine s’est accéléré ces derniers jours, avec l’organisation à la hâte de « référendums » qui sont qualifiés de « mascarade » et de « simulacres » par Kiev et ses soutiens occidentaux.

Selon les agences de presse russes, le Parlement à Moscou devait faire voter dans les prochains jours un texte formalisant l’annexion. Un discours de M. Poutine aux députés et sénateurs devrait également avoir lieu.

Signe que le Kremlin entend marquer le coup, des festivités étaient également prévues à Moscou vendredi, la municipalité annonçant la fermeture de certaines rues du centre-ville, notamment autour de l’emblématique place Rouge, où une scène était en train d’être installée.

Après un « référendum » d’annexion en 2014 en Crimée, une péninsule du sud de l’Ukraine, Poutine avait prononcé un discours en grande pompe sous les ors du Kremlin pour demander aux parlementaires russes de valider le rattachement de ce territoire à la Russie.

La communauté internationale n’a jamais reconnu cette annexion.

vous pourriez aussi aimer
laissez un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus