Bilan

Le Sahara est désormais une région «moderne, tournée vers l’avenir»

Le Sahara marocain est désormais une région “moderne, tournée vers l’avenir et ancrée dans son héritage culturel et traditionnel ancestral », a souligné, mercredi à New York, l’ambassadeur représentant permanent du Maroc auprès de l’ONU, Omar Hilale.

“Guidé par la vision éclairée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, le Maroc a mis en œuvre, dans son Sahara, un plan de développement qui en fait une région moderne, tournée vers l’avenir et ancrée dans son héritage culturel et traditionnel ancestral”, a affirmé M. Hilale devant la 4ème Commission de l’Assemblée générale de l’ONU.

Il a également relevé que le droit au développement des populations des provinces sahariennes du Maroc est une “réalité palpable et vécue au quotidien”, notant qu’il “n’est pris en otage ni par l’hostilité de l’Algérie, ni par l’attente d’une quelconque négociation”.

L’essor considérable que connaît le Sahara marocain, sur tous les plans, en fait un “véritable” modèle d’intégration et de développement multidimensionnel, “inclusif et durable” en Afrique, a indiqué l’ambassadeur, estimant que les progrès réalisés sont “énormes”, et ce à la faveur d’une dynamique de développement “importante” en termes d’équipements et d’infrastructures de stature internationale, d’éducation, d’emploi des jeunes, de promotion de l’auto-entrepreneuriat, de santé et de valorisation du patrimoine culturel immatériel hassani.

Ces réalisations constituent une preuve “irréfutable” de la réussite “retentissante” du nouveau modèle de développement des provinces du Sud et de la pertinence de la politique de développement volontariste adoptée par le Maroc pour un Sahara prospère, servant de hub régional entre le continent africain et le reste du monde, a insisté le diplomate.

Il a, dans ce sens, fait observer que la population du Sahara marocain participe à la conception et la mise en œuvre de cette politique et jouit pleinement de l’impact tangible de ses réalisations.

Les importants projets d’investissement dans les deux régions du Sahara marocain, d’un budget de plus de 8 milliards de dollars, sont en effet réalisés avec la pleine participation des élus locaux et la bénédiction de la population des provinces du Sud, battant en brèche la “propagande fallacieuse” de l’Algérie et du “polisario” quant à une prétendue “exploitation” des ressources naturelles du Sahara marocain, a poursuivi M. Hilale.

L’ambassadeur a, de même, indiqué que cette dynamique de développement, conjuguée à l’émancipation politique des populations, contribue à la mise en place d’une gouvernance territoriale intégrée, rénovée et résiliente au Sahara marocain.

Dans ce cadre, la participation massive des citoyens des provinces du Sud aux élections générales du 8 septembre dernier, la plus élevée au niveau national, avec un taux de plus de 63%, “confirme, s’il en est toujours besoin, non seulement leur attachement indéfectible à leur marocanité, mais aussi leur totale adhésion à la politique de développement tous azimuts du Maroc dans son Sahara”, a-t-il précisé.

Et de relever que les Nations Unies reconnaissent d’ailleurs aux élus du Sahara marocain, issus de scrutins démocratiques, comme attesté par les observateurs nationaux et internationaux, leur rôle d’interlocuteurs légitimes et de représentants de la population du Sahara, et ce à travers leur participation au C24 et ses séminaires régionaux, ainsi qu’aux tables rondes de Genève.

Cette consécration de la marocanité du Sahara au niveau interne, s’est renforcée, durant l’année écoulée, par une reconnaissance internationale sans précédent, a souligné M. Hilale, rappelant que les Etats Unis d’Amérique ont reconnu la souveraineté pleine et entière du Maroc sur son Sahara et considéré que l’Initiative d’Autonomie constitue la seule et unique solution à ce différend régional.

Il a, en outre, signalé que 24 pays africains, arabes et américains ont ouvert des Consulats généraux dans les villes marocaines de Laâyoune et Dakhla, “car convaincus que le Sahara, grâce aux efforts du Maroc, est devenu une plateforme incontournable pour assurer le développement socio-économique de l’Afrique et renforcer les relations du Continent avec le reste du monde”.

laissez un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus