Le laïus de S.E. El Othmani sur l’autonomisation des femmes

Le Maroc a réussi des progrès remarquables dans l’autonomisation de la femme socialement, économiquement et politiquement, comme l’attestent les acquis constitutionnels depuis la constitution de 2011, et les réformes institutionnelles et législatives sur le terrain, qui visent à lutter contre la discrimination à l’égard de la femme, à renforcer son indépendance et sa participation à la vie publique, son accès aux postes de décision et de responsabilité, et à garantir ses droits civils, sociaux et économiques, a affirmé le Chef du gouvernement, Saad Eddine El Othmani.

Le chef de l’Exécutif a relevé que la femme marocaine a franchi, sous l’impulsion de SM le Roi Mohammed VI, des étapes très importantes au cours des deux dernières décennies, tant aux niveaux juridique, éducatif, culturel, professionnel que dans le domaine de la santé, rivalisant ainsi de manière fort méritée avec l’homme, a indiqué Saaid Amzazi, porte-parole du gouvernement, dans un communiqué.

Félicitant la femme marocaine des villes et campagnes à l’occasion de sa Journée internationale, le chef du gouvernement a souligné que la célébration des femmes et les efforts menés pour les autonomiser doivent être une préoccupation tout au long de l’année.

Les réalisations du Maroc aux niveaux législatif ou organisationnel, au niveau du travail de terrain, et à travers les programmes de promotion de la femme marocaine, s’inscrivent dans le cadre du renforcement des acquis et des efforts visant à relever le défis, a souligné S.E. El Othmani, rappelant dans ce contexte la promulgation de la loi relative à la melkisation des femmes des terres collectives -une revendication satisfaite 100 ans après le Dahir relatif aux terres collectives- la loi sur la lutte contre les violences faites aux femmes, qui a été suivie de programmes de travail par des comités spécialisés pour lutter contre la violence à l’égard des femmes et en traiter les effets.

Il a également cité l’entrée en vigueur de la loi relative aux travailleuses et travailleurs domestiques, la loi relative aux institutions de protection sociale, la loi relative à la réglementation de la profession des travailleuses et des travailleurs sociaux, entre autres lois édictées sous le mandat de l’actuel gouvernement “qui visent partiellement ou entièrement à remédier au retard dans le domaine de l’autonomisation des femmes marocaines et la promotion de leur statut”.

A cet égard, le chef du gouvernement a salué les initiatives prises par les différents départements ministériels et l’ensemble des acteurs sociaux en marge de la célébration de cette occasion, et s’est engagé à continuer avec détermination et volonté pour concrétiser davantage d’acquis pour la femme marocaine “qui mérite le meilleur” et faire face aux défis et obstacles qui entravent son accès à la pleine autonomisation.

laissez un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus