Le déficit de la balance commerciale se creuse de 25% en 2021

En 2021, malgré la hausse notable des exportations qui se sont élevées à 326.902 MDH soit une hausse de 24,3% par rapport à fin 2020, le déficit commercial s’est établi à 199.745MDH en augmentation de 25%. Et pour cause le niveau des importations qui a crû de 24,5% par rapport à fin 2020.

Les indicateurs relatifs à la balance commerciale publiés par l’Office des changes au titre de l’année 2021 révèlent que les exportations se situent à 326.902 MDH en hausse de 63.813 MDH ou +24,3% par rapport à fin 2020. Comparativement à fin 2019 (période avant la crise liée au Covid19), ces ventes progressent de 42.406MDH ou +14,9%.

Au même titre, les importations augmentent de 24,5% par rapport à fin 2020, et de 7,3% par rapport à fin 2019. Ainsi, le déficit commercial s’établit à 199.745MDH en augmentation de 25% ou 39.973MDH. Le taux de couverture, quant à lui, se stabilise à 62,1%.

D’après l’Office des changes, l’accroissement des importations de marchandises (+24,5%) fait suite à l’augmentation des achats de l’intégralité des groupes de produits, principalement, des produits finis de consommation (+28.191MDH), des produits énergétiques (+25.761MDH), des demi produits (+22.108MDH) et des biens d’équipement (+13.752MDH).

La hausse des importations des produits finis de consommation (+29,7%) s’explique essentiellement par l’augmentation des achats des voitures de tourisme (+46,5% ou +5.862MDH) et ceux des médicaments et autres produits pharmaceutiques (+68,4% ou +5.235MDH) attribuable à l’acquisition de vaccins anti-Covid19. La part des achats des produits finis de consommation dans le total des importations se situe à 23,4%.

Facture énergétique salée

Selon des données de l’office des change, la facture énergétique a augmenté de 51,6%. Cette évolution est due à la hausse des approvisionnements en gas-oils et fuel-oils (+12.653MDH) tributaire de l’accroissement des prix de 38,5% (5.193 DH/T à fin décembre 2021 contre 3.749 DH/T un an auparavant), conjugué à l’élévation des quantités importées de 11,4% : 6.927mT à fin décembre 2021 contre 6.219mT à fin décembre 2020. Les importations de ce produit à fin décembre 2021 demeurent, toutefois, inférieures à celles affichées à fin 2018 et à fin 2019.

A fin décembre 2021, les exportations de marchandises se situent à 326.902 MDH contre 263.089 MDH un an auparavant, soit une hausse de 24,3% ou +63.813 MDH . Cet accroissement concerne, essentiellement, les exportations des phosphates et dérivés ainsi que l’ensemble des autres secteurs. Ainsi, les ventes des phosphates et dérivés s’établissent à 79.893 MDH à fin décembre 2021 enregistrant une hausse de 57,1% ou +29.024MDH par rapport à l’année précédente.

Cette évolution fait suite à l’augmentation des ventes des engrais naturels et chimiques (+19.058MDH) due à l’effet prix en hausse de 71,4% (4.774 DH/T à fin décembre 2021 contre 2.785 DH/T à fin décembre 2020). Les quantités exportées de ce produit, quant à elles, baissent de 7,1%.

De leur côté, les exportations du textile et cuir s’accroissent de 21,6% ou +6.462 MDH au titre de l’année 2021. Cette évolution est attribuable à la hausse des ventes des vêtements confectionnés de 24,8% ou +4.491 MDH et celles des articles de bonneterie de 29,5% ou +1.715 MDH. Néanmoins, ces exportations restent en deçà de celles réalisées durant l’année 2019, soit -1,5% ou -553 MDH.

En parallèle, les exportations du secteur automobile augmentent de 15,9% ou +11.500MDH, se situant à 83.783MDH à fin décembre 2021. Cette évolution s’explique par la hausse des ventes du segment de la construction (+35,2% ou +10.275 MDH). En revanche, les ventes du segment du câblage accusent une légère baisse de 1,9% ou -489 MDH. Le nombre de voitures de tourisme exportées affiche une hausse de 18,6% (358.745 voitures à fin décembre 2021 contre 302.426 à fin décembre 2020).

Les ventes du secteur « Agriculture et agroalimentaire » s’accroissent de 9,2% ou +5.775MDH.

Hausse des transferts MRE de 36,8%

Au titre de l’année 2021, la balance des échanges de services affiche un excédent en hausse de 0,3% ou +177 MDH : +64.163 MDH contre +63.986 MDH. Ainsi, les exportations s’améliorent pour se situer à 139.018 MDH à fin décembre 2021 contre 131.196MDH un an auparavant, soit +6% ou +7.822 MDH. En parallèle, les importations augmentent de 11,4% ou +7.645MDH. Les Voyages, principale composante des échanges de services, affichent un solde excédentaire en baisse par rapport à fin 2020 (-8,9% ou -2.305MDH).

Par rapport à fin 2019, période avant la crise Covid19, cette baisse est de 59,2%. Cette évolution est attribuable, principalement, au recul des recettes voyages de 2.185 MDH ou -6%, se situant à 34.273 MDH à fin décembre 2021 contre 36.458 MDH une année auparavant. Les dépenses voyages, quant à elles, restent quasiment stables par rapport à fin décembre 2020.

Les transferts de fonds effectués par les Marocains Résidents à l’Étranger s’établissent à 93.255 MDH à fin décembre 2021 contre 68.185 MDH à fin décembre 2020, réalisant une hausse de 36,8% ou +25.069 MDH.

vous pourriez aussi aimer
laissez un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus