La généralisation de la couverture sociale prend des allures concrètes

Le chantier titanesque de la généralisation de la couverture médicale vient de prendre une tournure qui l’inscrit dans la bonne voie. La CNSS vient d’en dévoiler les principales phases qui à terme permettront à 60% de la population marocaine de bénéficier de l’AMO.

Après des mois d’attente, le chantier de la généralisation de la couverture sociale commence à se concrétiser sur le terrain avec l’extension de la couverture maladie (AMO) aux travailleurs non-salariés (TNS).

Il s’agit des commerçants, professionnels et artisans assujettis au régime de Contribution Professionnelle Unique (CPU), des commerçants et artisans tenant une comptabilité, et des auto-entrepreneurs.

Au total, ils sont 900.000 personnes et leurs enfants (soit entre 2,5 et 3 millions d’assurés) qui vont désormais jouir d’un droit constitutionnel notamment celui de l’accès aux soins.

« La généralisation de la couverture sociale n’est pas simplement un chantier mais une vraie révolution sociétale qui permettra de positionner le Maroc parmi les pays les plus avancés en matière de protection sociale », a déclaré le Directeur Général de la Caisse nationale de Sécurité Sociale, Hassan Boubrik lors de la conférence tenue ce mercredi 1er décembre par la Caisse à  l’occasion de l’extension de la couverture médicale aux travailleurs non-salariés.

Dans les faits, il s’agit de première phase de la généralisation de la couverture sociale qui prévoit la généralisation, à l’horizon 2022; de l’Assurance maladie à 22 millions de  Marocains exclus du système.

Ainsi d’autres catégories des TSN seront intégrées au fur et à mesure pour une généralisation de l’AMO à tous les TSN vers mars-avril 2022.  « Parmi les catégories qui seront concernées par la 2ème tranche, celle des agriculteurs qui constitue une population très importante de l’ordre de 1,6 million d’agriculteurs (soit de 4,8 millions y compris les enfants) », a précisé Reda Benamar, Directeur de la Communication de la CNSS. D’aillerus, les dispositifs réglementaires nécessaires pour l’intégration de cette catégorie seront prêts vers le mois de mars 2022.

Les Ramedistes quant à eux, ils seront intégrés à partir du mois de juin 2022 ce qui permettra de boucler la 1ère phase de ce chantier important et entamer la deuxième phase vers janvier 2023 à savoir la généralisation des allocations familiales pour environ 7 millions d’enfants marocains. D’ailleurs, « La CNSS s’est mobilisée pour réussir ce chantier à travers la mobilisation des moyens logistiques et digitaux pour faciliter l’immatriculation des assurés », a précisé H. Boubrik

Digitaliser tous le processus de l’AMO

Avec 22 millions d’assurés supplémentaires en 2 ans, la CNSS est appelée à renforcer son dispositif logistique et humain pour assurer une prestation de qualité. En effet, selon les estimations de la Caisse, le nombre de dossiers à traiter passerait de 20.000 dossiers/jours à 80.000 dossiers/jours dans les 6 prochains mois.

Pour cela, la CNSS travaille sur un nouveau système d’information de dématérialisation total du processus de l’AMO dont le déploiement progressif est prévu dès mars 2022 jusqu’à fin 2023. Ledit dispositif sera par la suite déployé auprès des prestataires de soins (hôpitaux, cliniques, médecins, pharmaciens, laboratoires…).

L’objectif étant de «digitaliser tous le processus de l’AMO pour à la fois réduire les délais de traitement des dossiers et de remboursement, améliorer la qualité et réduire les coûts de gestion de l’AMO afin d’éviter les dérapages des coûts financiers de cette prestation» a tenu à préciser R. Benamar.

Il faut rappeler également que la CNSS a renforcé le réseau avec 2.100 points de contact d’une part, à travers l’extension de son propre réseau avec 67 nouvelles agences qui ouvriront prochainement et d’autre part au partenariat scellé avec les réseaux de proximité.

 

laissez un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus