La facture énergétique continue de creuser le déficit de la balance commerciale

En dépit des bonne performances des secteurs exportateurs, le phosphate et l’automobile notamment, le déficit de la balance commerciale se creuse de 26% à fin octobre.

Les statistiques mensuelles relatives à la balance commerciale publiées par l’Office des changes montrent qu’au  titre des dix premiers mois de l’année 2021, les exportations se situent à 260.150 MDH en hausse de 44.555 MDH ou +20,7% par rapport à fin octobre 2020.

Comparativement à fin octobre 2019 (période avant la crise liée au Covid19), ces ventes progressent de 22.307MDH ou +9,4%. Au même titre, les importations augmentent de 22,9% par rapport à fin octobre 2020, et de 3,3% par rapport à fin octobre 2019. Ainsi, le déficit commercial s’établit à 164.170 MDH en hausse de 26,6%. Le taux de couverture, quant à lui, se situe à 61,3%.

L’accroissement des importations de marchandises (+22,9%) fait suite à la hausse des achats de la totalité des groupes de produits, principalement, des prBoduits finis de consommation (+24.430MDH), des produits énergétiques (+17.742MDH) et des demi produits (+17.465MDH)

La hausse des achats des produits finis de consommation (+32,1%) fait suite, essentiellement, à l’augmentation des achats des voitures de tourisme (+5.062MDH), ceux des médicaments et autres produits pharmaceutiques (+4.682MDH) attribuable aux achats de vaccins anti-Covid19, et ceux des parties et pièces pour voitures de tourisme (+3.165MDH).

Ainsi, la part des achats des produits finis de consommation dans le total des importations passe de 22,1% à fin octobre 2020 à 23,7% à fin octobre 2021.

De son côté, la facture énergétique augmente de 43,1%. Cette évolution est due à la hausse des approvisionnements en gas-oils et fuel-oils (+9.204MDH) tributaire de l’accroissement des prix de 34% (5.101 DH/T à fin octobre 2021 contre 3.807 DH/T un an auparavant), conjugué à l’élévation des quantités importées de 10,7% : 5.540mT à fin octobre 2021 contre 5.004mT à fin octobre 2020. Les importations de ce produit à fin octobre 2021 demeurent, toutefois, inférieures à celles affichées durant la même période en 2018 et en 2019.

Les exportations animé par les phosphates et l’automobile

A fin octobre 2021, les exportations de marchandises se situent à 260.150MDH contre 215.595MDH un an auparavant, soit une hausse de 20,7% ou +44.555MDH. Cet accroissement concerne les exportations de l’intégralité des secteurs, essentiellement le secteur des phosphates et dérivés, celui de l’automobile et celui du textile et cuir.

Ainsi, les ventes des phosphates et dérivés augmentent de 47,2% ou +19.616MDH, atteignant 61.165MDH à fin octobre 2021 contre 41.549MDH à fin octobre 2020. Cette évolution fait suite, principalement, à l’accroissement des ventes des engrais naturels et chimiques (+12.260MDH) dû à l’effet prix en hausse de 59,8% (4.440 DH/T à fin octobre 2021 contre 2.778 DH/T à fin octobre 2020). Les quantités exportées de ce produit, quant à elles, baissent de 8,5%.

En parallèle, les exportations du secteur automobile atteignent 66.227MDH contre 58.909MDH, soit +12,4% ou +7.318MDH. Cette évolution s’explique par la hausse des ventes du segment de la construction (+21,6% ou +5.120MDH) et celles du segment du câblage (+1,7% ou +353MDH). Le nombre de voitures de tourisme exportées affiche une hausse de 11,5% (276.407 voitures à fin octobre 2021 contre 247.996 à fin octobre 2020).

Les ventes du secteur textile et cuir, quatrième secteur exportateur à fin octobre 2021, se situent à 30.266MDH contre 25.312MDH à fin octobre 2020, soit +19,6% ou +4.954MDH. Cette situation est tributaire de la hausse des exportations des vêtements confectionnés (+3.456MDH), des articles de bonneterie (+1.451MDH) et dans une moindre mesure des chaussures (+129MDH).

De leur côté, les exportations du secteur « Agriculture et agroalimentaire » s’accroissent de 9,1% ou +4.672MDH. Cette évolution est due à une hausse simultanée des ventes de l’industrie alimentaire de 2.935MDH et celles de « Agriculture, sylviculture, chasse » de 1.584MDH. (Graphique n°6). En revanche, la part des ventes de ce secteur dans le total des exportations perd 2,3 points se situant à 21,6% contre 23,9% à fin octobre 2020.

laissez un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus