La diplomatie espagnole défend son soutien du plan marocain d’autonomie du Sahara

Le ministre espagnol des Affaires étrangères s’est rendu, ce mercredi, aux Iles Canaries. Dans la capitale de l’archipel, José Manuel Albares a défendu le soutien de Pedro Sanchez au plan marocain d’autonomie au Sahara occidental.

«Nous avons contribué à dénouer un conflit qui a duré un demi-siècle, à un moment particulièrement propice, et toujours dans le cadre des Nations unies», a indiqué le chef de la diplomatie lors d’un point de presse animé avec le président des Iles Canaries.

Le ministre a réaffirmé l’appui humanitaire de son gouvernement aux Sahraouis des camps de Tindouf, en Algérie, soulignant que l’Espagne reste le premier donateur, au sein de l’Union européenne, à ces populations.

Comme lors de ses précédentes interventions sur la péninsule, Albares s’est fait, ce mercredi, l’avocat de la «nouvelle étape dans les relations avec le Maroc», assurant qu’elle sera bénéfique pour les Iles Canaries.

L’accord permettra non seulement de gérer le phénomène migratoire mais représente «un engagement moral» pour éviter que l’Atlantique ne soit le tombeau de milliers de vies humaines, a précisé Albares. Et d’indiquer que la collaboration entre le Maroc et l’Espagne permettra d’intensifier la lutte contre les mafias et le contrôle du djihadisme qui sévit dans la zone sahélienne.

 

Recevez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

laissez un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus