La CGEM plaide pour la mise en place de subventions pour la promotion du Made in Morocco

Dans le cadre des discussions avec la commission des finances et du développement économique à la Chambre des Conseillers, La CGEM a présenté un amendement pour instaurer le crédit d’impôt recherche en faveur des entreprises qui s’engagent à investir dans l’innovation et la recherche.

Avant l’adoption à la majorité de la première partie du Projet de loi de finances (PLF) au titre de l’exercice 2022, La CGEM a proposé La CGEM a présenté un amendement pour instaurer le crédit d’impôt recherche en faveur des entreprises qui s’engagent à investir dans l’innovation et la recherche, suivant un système de labellisation octroyée par des instituts spécialisés et reconnus dans la recherche, dans le but de développer l’industrie, l’innovation et la promotion du Made in Morocco. 

Une proposition qui a reçu un écho favorable puisque l’Exécutif  s’est engagé à réserver une subvention directe pour les entreprises éligiblesprévue  dans le Fonds national de promotion de la recherche et le développement technologique.

Cet engagement sera matérialisé par une convention signée entre toutes les parties prenantes, qui va en définir toutes les modalités pratiques. 

 

laissez un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus