Infrastructure: Le démarrage des travaux du nouveau port de Dakhla Atlantique est imminent

Un appel d’offres relatif au contrôle topographique et bathymétrique des travaux de réalisation du nouveau port de Dakhla Atlantique a été lancé par le ministère de l’Equipement. Le marché est évalué à 23.6 millions de DH. Ce nouveau port en eaux profondes représente l’un des plus grands chantiers jamais lancés au Maroc.

Le démarrage des travaux du nouveau port de Dakhla Atlantique est imminent. Le ministère de l’Équipement lance le marché relatif au contrôle topographique et bathymétrique des travaux de réalisation de ce nouveau port en eaux profondes, baptisé « Dakhla Atlantique ». Le ministère avait déjà rendu définitive l’attribution du marché de construction de ce port au groupement SGTM-Somagec Sud, pour un montant de 12.4 milliards de DH.

Les travaux, objet de l’appel d’offres relatif au contrôle topographique et bathymétrique, concerneront entre autres, la réalisation des opérations de vérification, de piquetage, de balisage et de tracé nécessaire à la poursuite des travaux, le contrôle et la réception des cotes bathymétriques et des cotes d’arase des ouvrages du projet sur modèles physiques réduits, avant le démarrage des essais en canal et cuve à houles ainsi que la vérification de l’implantation des repères généraux de triangulation, ainsi que des repères secondaires, piquets, bornes, etc.

L’ouverture des plis relatifs à l’appel d’offres est prévue le 2 novembre 2021.

Le port de Dakhla-Atlantique, doté d’une conception évolutive et extensible, constitue un projet phare du modèle de développement des provinces du Sud. Ce méga projet, qui revêt une importance stratégique pour l’Afrique de l’Ouest et pour les provinces du Sud, permettra de soutenir le développement économique, social et industriel dans tous les secteurs productifs (pêche, agriculture, mines, énergie, tourisme, commerce, industries manufacturières…) dans la région Et surtout de doter cette région d’un outil logistique moderne et évolutif. Bien entendu il est question de valoriser la ressource halieutique, en mettant en place des infrastructures portuaires et des espaces industriels bord à quai, offrant les meilleures conditions de compétitivité à l’ensemble de la filière pêche.

Le site choisi pour abriter le port est celui de Ntireft, qui se situe à 40 km au nord de la ville de Dakhla, dans une zone relevant de la commune rurale d’El Argoub. Le projet portera sur la réalisation d’un port en eaux profondes selon trois composantes :

–  un port de commerce à une profondeur de -16 m/zéro hydrographique ;
–  un port dédié à la pêche côtière et hauturière ;
–  un port dédié à l’industrie navale.

Le projet du port de Dakhla Atlantique sera l’une des infrastructures les plus importantes de la région de Oued Eddahab qui va donner une forte impulsion à son développement. Les effets de cet investissement se feront ressentir sur tout le Royaume et aussi à l’Afrique de l’Ouest.

Le futur port sera doté d’une digue sur l’eau de 1.300 m et sera en mesure d’assurer toutes les opérations d’import et d’export. A terme, il disposera de trois bassins dont le tirant d’eau varie entre 12 et 16 m, capables d’accueillir les différents types de navires et bénéficiera d’une zone logistique de 1.650 hectares.

Enfin, le projet devrait nécessiter un investissement de 12,5 milliards de DH et 7 ans de travaux.

laissez un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus