Finance durable: Entre bonne volonté et suspicions de greenwashing

Si les initiatives se multiplient, aussi bien du côtés des émetteurs comme celui des investisseurs, laissant entrevoir le fait que le soutien politique et réglementaire semble désormais acquis, il n’en reste pas moins que d’importants progrès sont à faire pour aller au-delà des effets d’annonce.

 

Apparu il y a moins d’une dizaine d’années, le mouvement vers la finance durable semble désormais incontournable. En témoignent non seulement la bonne volonté générale et le souci croissant du grand public, mais aussi l’explosion des émissions – vertes, sociales, durables, etc. -, la multiplication des fonds dédiés, des projets de normes « vertes » en série, ou encore une cascade d’engagements d’établissements de crédit , affirmant vouloir désormais financer prioritairement – voire exclusivement – les projets durables.

Les soutiens politiques sont également au rendez-vous. Et le dernier Climate Finance Day, visant à accélérer la transformation juste et durable de l’économie réelle grâce à la finance à impact en est la parfaite illustration.

Et pourtant ! Derrière toutes ces belles intentions, on ne peut s’empêcher d’avoir quelques doutes… Ne serait-on pas confronté à du « greenwashing » généralisé, cette pratique qui consiste à communiquer sur ses vertus environnementales sans les mettre en pratique ? C’est, en gros, ce qu’ont affirmé plusieurs ONG en débarquant bruyamment lors du Climate Finance Day : ils ont reproché à plusieurs grands établissements financiers de ne pas présenter de stratégie crédible de sortie du pétrole et du gaz non-conventionnels.

En plus, Beaucoup d’observateurs trouvent que les mesures prises manquent d’ambition, estimant que la question n’est pas de savoir si on essaie de faire mieux, mais si on se donne les moyens de faire « assez », au regard des enjeux.

Accès illimité

Côtés investisseurs, difficile de croire tous les discours. Les plus sceptiques se sont vus renforcés dans leurs doutes par « l’affaire DWS » . Fin août, la filiale de Deutsche Bank s’est vue accusée d’avoir surestimé le poids de ses encours durables : sa mise en cause pour « greenwashing » était une première et qui pourrait faire des émules.

De fait, tous les financeurs ne semblent pas à la hauteur de leurs ambitions déclarées et les niveaux de maturité varient fortement de l’un à l’autre. Force est de constater une grande hétérogénéité, de compétences et d’appétence chez les prêteurs, tant du côté des banques que des investisseurs privés. Certains semblent encore indifférents ou peu intéressés par les indicateurs de performance extra-financière présentés par les émetteurs. Ensuite, l’analyse n’est pas très sophistiquée : il y a beaucoup de feeling et d’irrationalité. Dans une étude récente, Société Générale affirme également que, si certains investisseurs ont constitué des fonds à impact, l’ESG n’est souvent, pour beaucoup qu’« un sujet d’exclusion ou de stratégies de ‘best-in-class’ ».

Côtés émetteurs, les opérations se multiplient certes, mais tous ne sont pas encore concernés et il reste beaucoup de travail. D’ailleurs, on constate aujourd’hui un fort hiatus entre la communication institutionnelle des groupes, marquée par un discours ‘RSE’ très fort et, en face, une très faible capacité à définir et à suivre des indicateurs clefs : ils se disent engagés, mais sont incapables de formaliser et de suivre leurs trajectoires.

Toute de même, il ne faut pas crier au scandale! Il y a quand même eu des progrès notables, même si ce n’est jamais assez et jamais aussi net que souhaité. On se souvient d’une époque où dirigeants politiques, banquiers ou patrons d’entreprises n’avaient même pas conscience de l’existence de ces sujets…

Le fait est que La maturité passera par la structuration des acteurs, mais aussi par la sensibilisation et la formation du grand public et des professionnels, qu’ils soient investisseurs, banquiers ou courtiers, etc. Des normes claires, au niveau mondial, sont également indispensables.

 

 

laissez un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus