Bilan

Fin de la troisième vague de Coronavirus au Maroc !

La courbe descendante des cas positifs, pour la quatrième semaine consécutive, est perceptible dans toutes les régions du Royaume avec moins de 25 cas pour 100.000 habitants, d’après le ministère de la Santé.

ous les indicateurs du Covid- 19 sont au vert depuis plusieurs semaines au Maroc. Une réalité confirmée par les derniers chiffres du ministère de la Santé, qui révèlent une baisse de 33% du 25 octobre au 8 novembre 2021, avec 1.254 cas, contre 2.145 cas quinze jours auparavant. Soit le bilan hebdomadaire le plus bas depuis plus de cinq mois.

C’est ce qu’a révélé Abdelkrim Meziane Bellefquih, chef de la division des maladies transmissibles au ministère, mardi 9 novembre 2021, lors de sa présentation du bilan bimensuel de la situation épidémiologique au Maroc. Cette baisse significative confirme la fin de la troisième vague de contaminations au niveau national, préciset- il. Cette courbe descendante des cas positifs, pour la quatrième semaine consécutive, est perceptible dans toutes les régions du Royaume avec moins de 25 cas pour 100.000 habitants.

Le taux de positivité a également diminué durant la dernière quinzaine, passant de 2,7% à 1,4%, soit le pourcentage le plus bas depuis plusieurs mois. Idem pour les cas actifs, qui ont chuté de 23% pour se limiter à 4.156. Les statistiques sont tout aussi rassurantes pour les cas graves, qui ont diminué de 30%, de même que le nombre de patients admis dans les services de réanimation, qui est passé de 352 il y a deux semaines, à 247 à la date du lundi 8 novembre 2021.

Une situation qui, bien évidemment, a entraîné une baisse du taux d’occupation des lits, qui se situe à 3,3%, contre 6,6% lors du précédent bilan. Le nombre des malades placés sous intubation a, lui aussi, connu une nouvelle diminution de 12%, souligne Dr. Meziane Bellefquih.

Baisse des cas graves et des décès

Autre bonne nouvelle, la baisse du nombre de décès, qui ont diminué de 19,6%, en passant de 68 à 56. Le chef de la division des maladies transmissibles a d’ailleurs précisé que le facteur de l’âge (personnes âgées), les maladies chroniques, l’obésité et la grossesse sont les principales causes des cas graves et des décès, d’après des études réalisées par le ministère. D’après M. Bellefquih, la plupart des cas enregistrés concernent les personnes non vaccinées et celles dont la vaccination a dépassé les six mois. D’où l’importance, selon lui, de respecter l’administration de la 3e dose.

laissez un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus