Bilan

Energies renouvelables: Le parc éolien de Jbel Lahdid à Essaouira annoncé pour 2023

La réalisation du projet du parc éolien de Jbel Lahdid-270 MW nécessitera un investissement de près de 3 milliards de DH. Sa mise en service globale est attendue en 2023.

Les préparatifs pour le prochain lancement du projet du parc éolien de Jbel Lahdid-270 MW, dans la province d’Essaouira, ont été au centre d’une réunion de coordination, mercredi 10 novembre au siège de la préfecture, avec les différents partenaires, publics et privés, et les services concernés par ce projet qui constitue une pièce maîtresse des projets d’énergies renouvelables dans le Royaume. Cette rencontre a été l’occasion de faire le point sur les préparatifs et les différentes phases du projet.

Ce parc éolien, dont la réalisation nécessitera un investissement de près de 3 milliards de DH, génèrera 270 MW grâce à une cinquantaine de turbines. Il permettra la création de 300 à 400 emplois directs pendant la construction et plus de 20 emplois directs pendant la phase de l’exploitation. Sa productible énergétique s’élève à 900 GWH/an.

Ce projet fait partie du programme d’équipement de l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE) en moyens de production électrique.

Augmenter à 5GW la capacité installée en éolien au Maroc à l’horizon 2030

S’exprimant à cette occasion, le gouverneur de la province, Adil El Maliki, a souligné que les préparatifs pour le lancement de ce projet phare vont bon train et dans le respect strict des délais et de l’agenda fixés, ajoutant que « tous les voyants sont au vert » concernant ce chantier écologique par excellence.

Pour sa part, Loubna Farabi, directrice Projets et Programme production à l’ONEE (branche Electricité), a expliqué que ce projet contribuera à l’augmentation à 5GW de la capacité installée en éolien au Maroc à l’horizon 2030. Elle a précisé qu’il est développé dans le cadre de la production de l’électricité, dans la mesure où l’ONEE/Masen (Agence marocaine pour l’énergie durable, ndlr) vont conclure un contrat d’achat de l’électricité avec une société de projet, constituée de partenaires publics et privés.

Accès illimité

Le projet fait également l’objet d’un financement de bailleurs de fonds internationaux et d’une étude d’impact environnemental et social, ainsi que du respect de l’ensemble des deadlines et pratiques internationales en termes de préservation de l’environnement.

Le lancement effectif des travaux est prévu pour la semaine prochaine, a annoncé Loubna Farabi. Le délai de réalisation est de 25 à 26 mois et la mise en service globale du parc est attendue en 2023.

Concernant l’infrastructure, l’ONEE a réalisé une ligne d’évacuation de 115 km depuis une année, a-t-elle rappelé, ajoutant que tout le foncier est mobilisé et les autorisations nécessaires, dans ce sens, sont disponibles.

Ce projet vient s’ajouter à celui d’Amgdoul, mis en service en 2007, ce qui portera la capacité installée en énergie éolienne de la province d’Essaouira à plus de 300 MW, a-t-elle fait constater. Cette capacité dépasse largement, en termes de consommation, les besoins de la province, faisant de cette partie du territoire national une région 100% alimentée en énergie renouvelable, a-t-elle conclu.

Cette ferme éolienne d’Essaouira-270 MW fait partie du programme éolien intégré 850 MW, composé de plusieurs parcs éoliens, situés entre les régions sud et nord du Royaume et disposant d’un potentiel éolien important.

Ces parcs éoliens du Programme sont développés dans le cadre de la production privée d’électricité (IPP) et du partenariat public-privé (PPP).

laissez un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus