Bilan

Défense : Les FAR se dotent d’un radar franco-américain

Avec le Ground Master 400, les Forces aériennes royales marocaines détiennent un avantage déterminant en termes de protection de leur territoire et de surveillance aérienne. Ce radar détecte les menaces aériennes actuelles et futures jusqu’à 500 km, avec un très haut niveau de détection à basse altitude.

Un nouveau cap vient d’être franchi pour la gamme de radars Ground Master, avec le déploiement du 100e radar dans le monde, au terme des essais d’acceptation sur site d’un Ground Master 400 par les FAR, annonce le constructeur français Thales dans un communiqué.

Fin juillet dernier, Thales avait livré son 100e radar de la famille Ground Master, un Ground Master 400 (GM400), au Maroc, aux termes d’un contrat signé en 2019 avec les forces aériennes royales. Une commande précédente avait été passée en 2013.

Accès illimité

Réputé pour une fiabilité exceptionnelle, des performances sans équivalent et son haut niveau de mobilité, le Ground Master joue un rôle clé dans la surveillance et la défense aérienne dans le monde.

Avec son architecture entièrement numérique, la famille Ground Master détecte les menaces aériennes actuelles et futures jusqu’à 500 km, avec un très haut niveau de détection à basse altitude, y compris les drones évoluant à faible vitesse. Le radar a «des effets considérables sur les besoins de protection de l’espace aérien. Aisément déployable». Il représente un atout essentiel «pour la détection à longue portée des menaces»«Il peut être installé sur camion afin d’être redéployé sur un autre site en moins d’une heure (…)», souligne Thales Group. 

laissez un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus