De l’autonomisation au leadership: Ce que la femme marocaine a glané, selon N. El Ouafi et J. El Mousali

La situation de la femme marocaine est passée de l’autonomisation au leadership sous le règne de SM le Roi Mohammed VI, ont souligné, la ministre déléguée auprès du ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nezha El Ouafi et la ministre de la Solidarité, du développement social, de l’égalité et de la famille, Jamila El Moussali.

Les deux ministres s’exprimaient lors de séances dans le cadre de leur participation à la cérémonie de lancement de l’Année de l’ICESCO de la femme 2021 proclamée sous le thème “Femmes pour le futur” et placée sous le Haut patronage royal.

Ainsi, N. El Ouafi, qui intervenait lors d’une séance sur “les contributions des femmes au développement des organisations internationales”, a estimé que l’expérience marocaine en matière de promotion de la situation de la femme durant une période de 21 années a été marquée par le passage de l’autonomisation au leadership, sous le règne de SM le Roi. Elle a, en outre, souligné que la consécration de 2021 comme année de la femme est une initiative remarquable de la part de l’Organisation du Monde islamique pour l’Éducation, les Sciences et la Culture (ICESCO).

La ministre a également relevé que cette cérémonie constitue aussi une occasion d’aborder plusieurs questions relatives à la femme, notamment durant la conjoncture sanitaire exceptionnelle que traverse le monde et qui exige la conjugaison de davantage d’efforts pour l’autonomisation économique, sociale et politique de la femme, étant donné que cette crise n’était pas que sanitaire, mais aussi économique et sociale.

De son côté, J. El Moussali, qui a participé à une séance sur “l’inspiration et l’autonomisation des dirigeants gouvernementaux”, a passé en revue les principaux acquis de la femme marocaine notant que le Souverain a veillé, depuis son intronisation, à l’autonomisation des femmes en leur ouvrant les perspectives de leadership dans les différents domaines. “Le Maroc a poursuivi, sous la conduite de SM le Roi, une dynamique de réformes pour la promotion de la situation de la femme et la protection de ses droits, selon une approche d’autonomisation adossée à des réformes profondes et globales durant les deux dernières décennies”, a-t-elle ajouté.

Elle a cité dans ce sens l’adoption de la “Moudawana” et d’une série de lois, initiatives et programmes gouvernementaux pour la promotion de la situation des femmes, outre des politiques publiques intégrées comme le plan national pour l’égalité. Elle a également précisé que cette dynamique s’est couronnée par un bilan important dans le domaine des indicateurs nationaux relatifs à l’amélioration de la situation des femmes, dont le lancement du chantier de la réforme du système de la protection sociale, le lancement du programme “Tamkin”, l’approbation de plusieurs lois protégeant les droits des femmes, la loi sur la traite des êtres humains, ainsi que la loi relative à la melkisation des terres soulaliyates.

J. El Moussali a également insisté que le Haut patronage de cette cérémonie donnera, sans doute, une forte impulsion aux États membres pour fournir plus d’efforts pour plus d’autonomisation au profit des femmes, et renforcer leur présence dans la société.

Cette grande cérémonie, organisée par l’ICESCO en présentiel et à distance a été rehaussée par la participation de femmes de haut niveau dans tous les domaines du monde islamique et d’ailleurs, dont des premières dames, des princesses, des ministres et des dirigeantes d’organisations internationales.

Durant cette rencontre, ces femmes ont passé en revue leurs parcours et leurs expériences réussies, l’impact de l’inspiration sur leur vie et son rôle positif dans le soutien des femmes et des filles dans leurs sociétés et dans le monde aux niveaux gouvernemental, institutionnel et social. La cérémonie a été également marquée par des séances sur les différents sujets relatifs à la femme, avec la participation de responsables distinguées et militantes des droits de la femme.

laissez un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus