CIH Bank: Indicateurs au vert au premier semestre

Doté d’une stratégie digitale bien rodée, le Groupe CIH Bank n’a pas manqué pas le train de la reprise en ce premier semestre 2021. Ses performances commerciales ont été au rendez-vous, superformant le secteur tant sur la collecte de dépôts que sur la distribution de prêts.

Commentant les faits marquants du premier semestre lors de la conférence de presse financière, Lotfi Sekkat, PDG de CIH Bank, a indiqué que «nous avons été actifs dans l’accompagnement de nos clients à travers les produits qui ont été mis en place, notamment Damane Relance et Intelaka. Nous avons eu une activité commerciale soutenue notamment au niveau des dépôts et des crédits, tout en continuant notre chemin sur l’enrichissement de la digitalisation».

En chiffres, avec une collecte nette de 3,7 Mds de DH, les dépôts clientèle progressent de 6,8% par rapport à décembre 2020, et s’établissent à 57,4 Mds de DH. En face, les encours crédits consolidés ont atteint 66,9 Mds de DH, en hausse de 6,3%. Sur base individuelle, «les dépôts clientèle de CIH Bank se sont établis à 51 Mds de DH, progressant de 8,6% dans un secteur qui affiche une hausse de 3,3%. Du côté des crédits, ceux-ci ont augmenté de 5,5% à 48 Mds de DH dans un secteur qui progresse de 3,5%», compare Younes Zoubir, DGA en charge des finances, services à la clientèle & canaux alternatifs. Au niveau des revenus, le PNB consolidé s’élève à 1,5 Md de DH, en accroissement de 7% par rapport à juin 2020.

Cette évolution résulte principalement de la progression de la marge nette d’intérêt de 23,1%, sous l’effet de la croissance de l’activité commerciale. «C’est un PNB qui reste dominé par les marges d’intérêt à ¾ et auquel CIH Bank contribue à 74%, 16% pour Sofac et 5% pour Umnia Bank», résume le DGA de la banque.

La charge du risque du groupe bancaire s’est nettement améliorée en ce premier semestre. Le coût du risque en consolidé s’est en effet établi à 221 MDH, affichant une baisse de 46,7% par rapport à juin 2020. Le RNPG s’établit, quant à lui, à 264,6 MDH à fin juin 2021 contre 45,7 MDH à fin juin 2020 (hors don au fonds Covid, le RNPG à fin juin 2020 s’établit à 140,2 MDH). Il est à souligner que ces réalisations ont été facilitées par l’enrichissement de l’offre digitale de la banque, qui a lancé une nouvelle version de l’ouverture des comptes à distance selon un processus entièrement digitalisé.

Pas de fusions entre les banques à capitaux publics

Régissant à la mise en place de l’Agence de gestion des participations de l’État, qui va regrouper les participations de l’Etat par pôles d’activité, et que certains ont interprété comme une fusion entre une partie ou la totalité de ces établissements financiers, Lotfi Sekkat a indiqué, qu’à ce jour, il n’y a pas de fusions prévues entre les banques à capitaux publics. «L’objectif de cette Agence est de regrouper les participations de l’État par secteur. Concernant le secteur financier, il est prévu de regrouper  les participations de l’État de façon directe ou indirecte dans le secteur financier dont font partie CIH Bank et d’autres banques. Mais c’est un regroupement de Holding. En tout cas, c’est ce que nous avons compris. Il n’y a donc pas de plan de fusion ou quoi que ce soit. Par contre, l’objectif est de créer des synergies entre ces banques qui ont chacune une marque forte. Le but est de créer de la valeur pour chacune de ces entités et, in fine, pour l’État». L. Sekkat a donné des exemples de synergies sur les réseaux de distribution spécialisés, les back-offices, etc…, précisant que ces modalités ne sont pas encore arrêtées.

Umnia Bank rentable en 2025

Dans un contexte toujours marqué par la crise sanitaire, Umnia Bank continue d’améliorer ses performances commerciales, grâce notamment à une stratégie de proximité avec la clientèle. Au premier semestre 2021, le produit net bancaire de la banque participative ressort à 72 MDH, en forte hausse de 83%.

Cette évolution est expliquée par la progression des encours de financement couplée à une évolution maîtrisée des charges d’exploitation. Les dépôts clientèle se chiffrent à 2,33 Mds de DH, en amélioration de 27,7% comparativement à décembre 2020. Les ressources à vue ont progressé de 16,1%, alors que les dépôts d’investissement sont en hausse de 56% sur la même période. Côté financement, les encours Murabaha de Umnia Bank ont atteint 4,09 Mds de DH à fin juin 2021. Notons que le management a indiqué que l’établissement participatif devrait atteindre le seuil de rentabilité en 2025.

laissez un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus