Bilan

« Casablanca with Love », l’opération séduction pour la ville blanche

Le Conseil régional du tourisme (CRT) de la Région Casablanca-Settat a annoncé ce 4 novembre 2021 le lancement de la campagne promotionnelle de la capitale économique en partenariat avec l’ONMT. Il a également déroulé les principales actions de promotion pendant la période 2021-2022.

« C’est la première promotion touristique de la ville de Casablanca après plus d’une décennie de silence, compte tenu de la construction et de la réhabilitation de toutes les infrastructures de Casablanca et sa région », a avancé ce jeudi 4 novembre 2021, Othman Chérif Alami, président du Conseil régional du tourisme (CRT) de la région Casablanca-Settat lors d’un point de presse.

Prenant en compte l’intégration du milieu rural, de la mobilité régionale et des enjeux environnementaux, cette campagne de promotion sera placée sous le message phare « Casablanca with love » et se déroulera du 15 novembre 2021 au 15 janvier 2022.

Améliorer l’attrait de la ville blanche

« L’ONMT est aujourd’hui à nos côtés pour lancer cette première campagne de sensibilisation auprès des Marocains. Elle comprend, pour promouvoir les potentialités touristiques de Casablanca, 4 lots importants. Le premier lot concerne le tourisme interne. Le 2e est en lien avec la production de plus de 150 photos de toute la région en haute définition. Nous avons également créé des capsules vidéo afin de promouvoir la ville au niveau national et international. Une carte interactive et des brochures thématiques seront également réalisées. Enfin, il y a la construction d’un nouveau site web 3.0 : VisitCasablanca », détaille le président du CRT.

À travers cette campagne, le Conseil souhaite mettre en avant l’offre de Casablanca-Settat et améliorer son attractivité. Le CRT vise le séjour touristique en période de vacances, en week-end et lors des déplacements professionnels. Selon Othman Chérif Alami, Casablanca-Settat est une région qui peut se visiter 365 jours par an.

Le CRT a signé, par ailleurs, plusieurs conventions en 2021, notamment avec la région Casablanca-Settat et la Société de développement locale Casa Events et animations. Ces conventions ont pour objectif de réaliser des actions concrètes pour relancer un tourisme inclusif, avec comme ambition la revalorisation de la librairie des Habous à travers l’organisation de festivals, d’ateliers, de rencontres et des ventes.

« Aujourd’hui, nous présentons les premiers fruits de la convention que nous avons signé avec un partenariat serein, dynamique et efficace avec l’ONMT en lançant cette campagne de communication », Souligne Othman Chérif Alami.

Augmentation de la capacité d’accueil

« Nous voulons susciter l’intérêt du touriste pour encourager les marocains à découvrir la région, sa culture, ses plages qui s’étendent de Bouznika jusqu’à Oualidia, son arrière-pays qui regorge de multitude d’activités sportives, de bien-être et de dépaysement total. Nous n’oublions pas la grande métropole de Casablanca qui est une destination urbaine avec ses Malls, Kissariyats, rencontres culturelles, patrimoine culturel et artisanal…etc.», a déclaré le président du Conseil régional du tourisme (CRT) de la région Casablanca-Settat.

Il ajoute : « Aujourd’hui, la région dispose d’une capacité de 28.000 lits hôteliers classés. Nous n’avons pas encore le nombre de lits qui sont offert en appartement meublés, agrées et ils seraient supérieur à 5000 ».

Casablanca devrait, par ailleurs, s’enrichir de 2.200 lits supplémentaires qui vont compter parmi les 18 hôtels et résidences en construction et qui seraient ouvert d’ici fin 2022 ou 2023. Cette augmentation de capacité litière concerne en majorité la catégorie d’hôtels de 4 et 5 étoiles.

Ces différentes ouvertures permettront de créer plus de 2400 emplois supplémentaires directs dans les différentes localités de la région, notamment à Sidi Belyout, Mers Sultan, Anfa, Mâarif, Hay Hassani, Sidi Maârouf, Ain Sbaâ, Nouaceur, Zenata, Bouskoura et Mohammedia.

Avant 2019, Casablanca recevait en moyenne 1,5 million de touristes par an et générait 2,5 millions de nuitées, avec une dépense journalière estimée entre 80 à 120 euros par jour et par personne. La capitale économique recevait également 200.000 croisiéristes par an. A ce titre, 200 millions de dirhams ont été investis dans le nouveau quai de bateau de croisière.

Pour rappel, la région de Casablanca- Settat concentre à elle seule 72% de l’activité du tourisme d’affaires, constituant ainsi la première destination au Maroc. Elle est également la première destination de tourisme médical, du tourisme des salons et expositions, du tourisme de shopping et du tourisme de croisière.

Nouvelle dynamique en marche

« Je me félicite de constater les travaux de réhabilitation de ce fameux monument historique de Casablanca qu’est l’hôtel Lincoln et qui est en construction. Les différentes autorisations ont été données. Et cela marque une nouvelle dynamique de la vie touristique », note le président du CRT.

Il poursuit : « Quand on a commencé à investiguer autour de cette région, on a découvert une ville de Casablanca qu’on n’a jamais visité ».

Le Conseil régional a opté pour une stratégie de communication qui repose sur l’affichage au départ de grandes villes émettrices de touristes vers Casablanca, à savoir Fès, Marrakech, Tanger, Rabat… Le Conseil mettra également à contribution en faveur de cette campagne de communication, la radio avec des capsules et messages en trois langues (Arabe, Français et Anglais) et la Darija.

Le digital est aussi un axe majeur : le CRT compte impliquer les internautes pour contribuer à la promotion de leurs régions à travers plusieurs mécanismes qui seront dévoilés au fur et à mesure de la campagne. « Nous voulons une campagne interactive basée sur les échanges avec les citoyens de la région et les marocains plus généralement », explique le président du Conseil.

Le dispositif digital reposera également sur un site web à la pointe de la technologie, qui répondra aux différentes étapes et expérience du visiteur dans le but d’informer et faire découvrir cette région.

D’autres outils digitaux vont être mis en place. Il s’agit d’une carte interactive qui permet de chercher l’information sous différents angles avec une brochure thématique et la production de capsules vidéos des circuits touristiques de la région. « Notre ambition est obligatoirement grande pour la promotion du tourisme. Il y a du travail à faire, on n’est qu’au début, et on va travailler avec acharnement et un engagement militant », confie-t-il

Le 1er forum interactif du tourisme de Casablanca

Othman Chérif Alami a également annoncé lors de ce point de presse que le 21 décembre, se tiendra le 1er forum interactif du tourisme, pour la région de Casablanca-Settat.

Composé de 60 à 80 experts, ce forum traduira une dimension exponentielle de création d’opportunités d’investissements et d’emplois. Casablanca veut devenir la capitale d’Afrique avec l’organisation de séminaires de plus de 5.000 personnes. La ville en a tous les atouts.

Le président du CRT a rappelé que la grande région de Casablanca Settat est en train de préparer son Plan de développement régional de 2026. « De notre côté, nous devons travailler sur le plan touristique. Et, ainsi, on contribuera à la réalisation des objectifs de la région », s’engage-t-il.

laissez un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus