Capital humain féminin: Le surcoût du blocage égalitaire persiste

Le Maroc est-il condamné à rester ad vitam aeternam la victime expiatoire des forces de l’inertie qui le paralysent en tétanisant plus de la moitié de sa population ? La question mérite d’être soulevée en ce mois de mars où le pays, comme les autres nations qui font la communauté internationale, fête la femme. Le temps d’un 8 mars qui remobilise autour de la question du genre et des injustices subies par la femme nombre d’associations qui ont milité pour l’avènement de la réforme de la Moudawana. Une réforme qui, il faut le dire, date pour pouvoir exprimer pleinement les attentes d’un pan entier de la population.

8 mars, le requiem ?

Le Maroc est-il condamné à rester ad vitam aeternam la victime expiatoire des forces de l’inertie qui le paralysent en tétanisant plus de la moitié de sa population ? La question mérite d’être soulevée en ce mois de mars où le pays, comme les autres nations qui font la communauté internationale, fête la femme. Le temps d’un 8 mars qui remobilise autour de la question du genre et des injustices…

Réhabiliter le deuxième sexe: C’est faire le plein d’égalité et d’heureux !

La société marocaine, prétendument conservatrice, est agitée dans ses tréfonds par des questions transverses qui expriment un déphasage entre l’acquis culturel et cultuel et la vie de tous les jours. Un autre projet de société en mal d’installation, favorisant une égalité pleine et entière entre les sexes, exprime, sans ambages, une aspiration contrariée.

L’émancipation des femmes: Casser le «plafond de verre»

L’émancipation des femmes incite inévitablement à casser le « plafond de verre » que représentent les barrières sociétales et psychologiques qui tendent à favoriser l’immobilisme féminin et renvoyer les femmes systématiquement à une position d’infériorité et de subordination.

Marché du travail: La femme marocaine dans tous ses états

Les femmes ont représenté plus de la moitié (50,3%) de la population totale durant l’année écoulée, selon le Haut-Commissariat au Plan qui note cependant que plus de huit femmes sur dix sont en dehors du marché de travail accentuant leur vulnérabilité.

Le MDP fait grand cas de la parité: Donner à l’article 19 toute sa quintessence

Le Mouvement pour la démocratie paritaire (MDP) s’active pour le réexamen des projets de loi organiques organisant le processus électoral, afin que leurs versions soumises au vote des parlementaires intègrent le principe égalitaire prévu dans l’article 19 de la Constitution. Sans cela, la représentativité des femmes restera bafouée et les garanties à cet effet seront très faibles, selon le MDP.

Les Présidents des Conseils communaux pour la parité

L’Association marocaine des Présidents des Conseils communaux a appelé à la mise en œuvre de la parité et de l’égalité des genres dans les lois électorales, et ce dans le cadre des concertations politiques que connaît le pays au sujet des échéances électorales prévues en 2021, notamment les élections communales.

Le laïus de S.E. El Othmani sur l’autonomisation des femmes

Le Maroc a réussi des progrès remarquables dans l’autonomisation de la femme socialement, économiquement et politiquement, comme l’attestent les acquis constitutionnels depuis la constitution de 2011, et les réformes institutionnelles et législatives sur le terrain, qui visent à lutter contre la discrimination à l’égard de la femme, à renforcer son indépendance et sa participation à la vie…

De l’autonomisation au leadership: Ce que la femme marocaine a glané, selon N. El Ouafi et J. El Mousali

La situation de la femme marocaine est passée de l’autonomisation au leadership sous le règne de SM le Roi Mohammed VI, ont souligné, la ministre déléguée auprès du ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nezha El Ouafi et la ministre de la Solidarité, du développement social, de l’égalité et de la famille, Jamila El Moussali.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus