Réélu, le président sortant Roumen Radev peut poursuivre la transformation de la Bulgarie

Il n’y aura pas de changement à la tête de l’État en Bulgarie, où le président sortant Roumen Radev a été réélu ce dimanche avec plus de 60% des voix, selon plusieurs instituts de sondage. Son rival, Anastas Guerdjikov, soutenu par le Parti conservateur, obtiendrait un peu plus de 30% des voix.

Arrivé au pouvoir en 2017, cet ancien pilote de chasse et ex-chef des forces armées entend continuer son entreprise de transformation de la Bulgarie et notamment la lutte contre la corruption.

A l’été 2020, il s’était rangé auprès des manifestants pour réclamer la démission du très controversé Premier ministre Boïko Borissov, déchu au printemps dernier après une décennie au pouvoir. Cette prise de position lui avait valu des critiques, certains l’accusant d’outrepasser ses fonctions et de prendre parti.

Accès illimité

Et surtout, sa victoire intervient une semaine après celle d’un jeune parti anti-corruption lors des élections législatives

Ce scrutin présidentiel, marqué par ailleurs par une faible participation, a lieu en pleine épidémie de Covid-19 qui fait des ravages en Bulgarie, où moins de 25 % de la population est vaccinée. Le pays affiche l’un des taux de mortalité les plus élevés au monde.

laissez un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus