Abdellatif Miraoui, ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation

Le Roi Mohammed VI a nommé, jeudi 7 octobre, les membres du nouveau gouvernement. Retour sur le parcours de Abdellatif Miraoui, ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation.

Déjà en décembre 2020, cet ancien-Président de l’Université Cadi Ayyad de Marrakech poursuivait son ascension professionnelle. Abdellatif Miraoui devenait le Directeur de l’Institut national des sciences appliquées de Rennes (Insa Rennes-France) pour un mandat de cinq ans renouvelables. Il ne va pas boucler une année entière à la tête de cette prestigieuse institution. Abdellatif Miraoui a été nommé ce 7 octobre 2021 par S.M. le Roi au poste ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation. C’est dire qu’il est vraiment dans son domaine.

Né à Fkih Ben Salah le 13 janvier 1962, Abdellatif Miraoui est Docteur en sciences pour l’ingénieur de l’Université de Franche Comté en France (1992). Il a obtenu son diplôme d’Habilitation à Diriger des Recherches (HDR) en 1999. Miraoui est Professeur des universités à l’UTBM depuis septembre 2000 et a été promu à la 1 ère Classe des Professeurs en 2005. Il a été également Maître de Conférences à l’université de Dijon de 1993 à 1995, à l’Institut Universitaire de Formation des Maîtres (IUFM) et à l’université de Franche Comté de 1995 à 1999. Il a exercé comme Ingénieur au sein de la société Alsthom (1986) et Ingénieur conseil chez Paduch à Colmar – France (1988). De mai 2011 à juillet 2020, Abdellatif Miraoui a présidé l’université Cadi Ayyad de Marrakech.

Ses activités de recherche concernent le traitement et la gestion de l’énergie (martgrids, énergies renouvelables, pile à combustible) ainsi que la modélisation et l’optimisation des chaînes de traction. Les applications privilégiées sont relatives au transport terrestre et traitent plus particulièrement les aspects liés à la modélisation et à la conception des systèmes de traction des véhicules électriques et hybrides. Il a dirigé et animé une équipe de recherche, composée de 21 Enseignants-Chercheurs et 22 doctorants, au sein du laboratoire Systèmes Et Transport (SET) de l’UTBM. Il a encadré 28 thèses dont 22 déjà soutenues. Miraoui est par ailleurs, co-auteur de 4 ouvrages et directeur de 32 thèses de doctorat. Il est l’homme qu’il faut à la place qu’il faut.

laissez un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus