Monétique: Les marocains payent de plus en plus par carte

Les transactions payées par carte bancaire ont repris de plus belle en ce premier trimestre 2022. C’est ce qui ressort du rapport de l’activité monétique du Centre monétique interbancaire (CMI).

Le volume global des opérations réalisées par carte bancaire s’est accru de 15%, soit au total 118,5 millions d’opérations, en comparaison avec la même période un an auparavant entraînant une hausse du montant global de 10,9%, soit 96,7 milliards de DH.

Cette tendance est expliquée par l’évolution remarquable qu’ont enregistrée aussi bien l’activité domestique que les cartes étrangères. Durant les trois premiers mois de l’année en cours, l’activité domestique des cartes marocaines a réalisé une progression de 14,7% en nombre d’opérations totalisant 115,7 millions d’opérations pour un montant global de 93,3 milliards de DH, soit un taux d’évolution de 10,3%, par rapport à la même période en 2021.

Par secteur, c’est la grande distribution qui accapare la part du lion avec 24,8% des transactions effectuées, suivi de l’habillement qui a engrangé 10,3%.

Par activité, celle de paiement s’est montrée plus dynamique que l’activité retrait avec, respectivement, un accroissement de 26,2% et 11,4% en nombre d’opérations.

Dans ce sillage, le paiement contactless gagne davantage de terrain avec un ratio qui est passé de 25% au premier trimestre 2021 à 48,8% durant la même période en 2022.

Le même dynamisme est ressenti pour les cartes étrangères dont l’activité a grimpé de 29,8% en nombre d’opérations. L’évolution en montant global a été plus intéressante avec un rebond de 32,5%.

Cependant, les opérations de retrait par cartes étrangères sur les guichets automatiques au Maroc ont totalisé durant le premier trimestre 2022 près de 1,1 million d’opérations pour un montant de 1,7 milliard de DH, en progression de 4,2% en nombre d’opérations et de 4,4% en montant.

Les opérations de paiement par cartes étrangères auprès des commerçants et eMarchands ont totalisé 1,7 milliard de DH, soit une évolution de 78,9% par rapport à la même période un an auparavant.

Toutefois, en termes de volume de paiement, les hôtels détiennent 34,9% de l’activité. Le secteur de la restauration se place en seconde position avec 12,2%. Seulement 7,4% des transactions ont été effectuées auprès des bazaristes. Sur la même lignée, le paiement Cash Advance par cartes étrangères a généré 17,9 millions de DH réalisant une progression de 393,6% en un an.

Par ailleurs, le mouvement des cartes marocaines à l’international a grimpé de 33,4% (3,8 millions de transactions), réalisant un sursaut considérable des montants de transactions qui ont augmenté de 66% pour atteindre 1,8 milliard de dirhams. Une activité où l’achat en ligne prédomine. En effet, dans sa globalité, le paiement via Internet a enregistré une progression de 34,3%.

En revanche, le rapport du CMI indique qu’une régression notable  de 15,9% a concerné les opérations de paiement sur GAB des factures, des taxes et l’achat des recharges Télécom.

Ceci étant, il faut signaler que la croissance de l’activité monétique est accompagnée par le nombre de cartes bancaires émises qui a atteint 18,3 millions de cartes en circulation avec une prédominance des cartes détenant la fonctionnalité sans contact, soit une légère recrudescence de 2,5% par rapport à la même période 2021.

Recevez des mises à jour en temps réel directement sur votre appareil, abonnez-vous maintenant.

laissez un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus