Bilan

Masen explore les pistes de l’hydrogène vert

Lors de l’Expo Dubaï 2020 où le Maroc possède un pavillon, Tarik Hamane, directeur exécutif chargé du développement à Masen, a évoqué les potentialités du Maroc en matière d’énergie verte.

Accès illimité

« Il y a eu aujourd’hui [mardi 12 octobre 2021] un panel consacré aux énergies renouvelables et à la transition énergétique au sein du pavillon Maroc. Nous avons une réalisation assez intéressante au Maroc, avec plus de 4.000 mégawatts de projets renouvelables mis en service sur le plan hydraulique et éolien. Ils font du Maroc une référence à l’échelle continentale et mondiale », a déclaré Tarik Hamane, directeur exécutif chargé du développement à l’Agence marocaine pour l’énergie durable (Masen).

Et d’ajouter : « Grâce à notre potentiel solaire et éolien, nous pouvons désormais viser autre chose que la production électrique, c’est-à-dire une énergie renouvelable, verte, décarbonée, utilisée dans l’industrie, le transport et l’agriculture. »

Sur l’hydrogène vert, Tarik Hamane a déclaré : « Beaucoup de gens parlent de l’hydrogène vert comme d’un combustible qui pourrait remplacer les combustibles fossiles dans certaines industries. Ce sont des projets importants, mais qui nécessitent des temps de développement très longs. On espère travailler sur les appels d’offres l’année prochaine pour des mises en service en 2025. »

laissez un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus