Les transferts des MRE devraient s’établir à 79,3 MMDH en 2022

Les transferts des Marocains résidant à l’étranger (MRE) devraient s’établir à 79,3 milliards de dirhams (MMDH) au titre de l’année 2022, après un niveau exceptionnel de 93,3 MMDH en 2021, selon les prévisions de Bank Al-Maghrib (BAM).

«Les transferts des MRE devraient retrouver progressivement leur niveau d’avant crise (…) après un niveau exceptionnel de 93,3 MMDH en 2021», indique BAM dans un communiqué sanctionnant les travaux de la première réunion trimestrielle de son Conseil au titre de 2022, tenue mardi.

La Banque centrale précise, également, que les importations progresseraient de 14,9% en 2022 en lien avec l’alourdissement de la facture énergétique et l’augmentation des acquisitions des produits agricoles et alimentaires et des biens de consommation. En 2023, la hausse se limiterait à 1,1%, sous l’effet notamment de l’allègement prévu de la facture énergétique. En parallèle, les exportations devraient s’améliorer de 12,5% en 2022 et de 3,4% en 2023, tirées principalement par l’accroissement des ventes de la construction automobile et par la hausse de celles des phosphates et dérivés en 2022.

Tout en restant à des niveaux inférieurs à ceux d’avant crise, les recettes de voyage connaîtraient une reprise graduelle, passant de 34,3 MMDH en 2021 à 47 MMDH en 2022 et à 70,9 MMDH en 2023. De plus, le déficit du compte courant se creuserait à 5,5% du PIB en 2022 après 2,6% en 2021, avant de revenir à 3,7% en 2023.

La Banque centrale a ajouté que la croissance de l’économie nationale devrait se situer à 0,7% en 2022, avant de progresser à 4,6% en 2023. De plus, l’inflation, après un taux de 1,4% en 2021, devrait ressortir à 4,7% en 2022 avant de revenir à 1,9% en 2023.

 

vous pourriez aussi aimer
laissez un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus