Le CAM appuie la «Génération Green»: Implication stratégique

C’est en sa qualité de bras financier de l’Etat pour le secteur agricole que le Crédit Agricole du Maroc (CAM) a été le premier pourvoyeur en fonds du Plan Maroc vert. Un primat dont l’institution bancaire n’entend nullement se délester en entendant perpétuer cette tradition en appuyant la nouvelle stratégie « Génération Green ». Un an après son lancement, le symposium organisé par la banque a permis de jeter toute la lumière sur son offre dédiée à l’agriculture nationale. Une implication stratégique au service du monde rural…

Leader incontesté du financement du secteur agricole et du milieu rural, le CAM jouera son rôle dans le déploiement et l’accompagnement de la dynamique engendrée par « Génération Green 2020-2030 ». Après son cycle de rencontres d’échange avec les interprofessions, initié depuis novembre en collaboration avec la Confédération Marocaine de l’Agriculture et du Développement Rural (COMADER) et le ministère de l’Agriculture, le CAM s’est attelé à traduire les orientations recueillies en produits bancaires permettant la réalisation des objectifs socioéconomiques fixés à la nouvelle stratégie.

Pour le CAM, « Génération Green » met l’accent sur la promotion de l’entreprenariat des jeunes dans le monde rural eu égard à son fort potentiel en termes de création d’emplois. Ce qui nécessite la mise en œuvre d’un dispositif intégré alliant un accompagnement financier à une dimension conseil, tout en intégrant l’ensemble des filières et chaines de valeurs agricoles. Rôle que le CAM dit avoir toujours rempli avec constance et exemplarité dans le cadre de son engagement citoyen en faveur du monde agricole.

Sur un autre registre, un intérêt particulier a été aussi accordé aux terres collectives qui, naguère, éprouvaient les pires difficultés pour accéder aux concours bancaires. Pourtant, l’affaire concerne environ 4.600 collectivités ethniques implantées sur près de 15 millions d’hectares. Les terres collectives revêtent dès lors une grande importance dans la vie sociale et économique du pays, mais, du fait notamment de leur statut foncier, leur potentiel agricole n’est que partiellement valorisé.

A ce titre, la Melkisation des terres collectives constitue une véritable opportunité pour générer de nouveaux investissements modernes et plus rentables, notamment par les jeunes ayant-droits appelés à se regrouper dans des organisations professionnelles agricoles d’une nouvelle génération. Dans ce cadre, son action s’articule autour de deux axes à savoir, le programme Intelaka, plus particulièrement dans son volet dédié au monde agricole Al Moustatmir Al Qaraoui et une nouvelle gamme de produits innovants baptisés « CAM – Génération Green ».

Combinant incitations de l’Etat et crédit bancaire, cette gamme propose dans un premier temps deux produits spécifiques à savoir « CAM – Génération Green Jeunes » destiné aux jeunes agriculteurs ainsi qu’à la jeune entreprise rurale de services à l’agriculture et «CAM – Génération Green Melkisation»: destiné aux ayants-droit des terres collectives à titre individuel (personnes physiques) ou en groupement dans le cadre de l’opération de Melkisation. Il poursuivra également le déploiement du programme Al Moustatmir Al Qaraoui autant dans sa partie accompagnement financier dédié aux jeunes entrepreneurs que par un accompagnement non financier à travers le conseil et la mise à disposition de l’expertise de la Banque et de son écosystème.

Consolidation des acquis

Dans le cadre du Plan Maroc Vert, le CAM s’est fortement mobilisé auprès de l’ensemble des acteurs des chaînes de valeur des filières agricoles, grâce à une offre diversifiée et adaptée, permettant de répondre aux besoins des différents acteurs du monde rural.

Dans le cadre du déploiement de Génération Green 2020-2030, tout en participant à la consolidation des acquis du PMV, le CAM consent à accompagner la mise en œuvre de la stratégie, notamment en apportant sa contribution au développement des investissements productifs à forts impacts socio-économiques. Le groupe bancaire s’engage à mettre en place un dispositif institutionnel complet et intégré comprenant des mesures de soutien spécifiques à chacune des filières agricoles et un dispositif d’accompagnement personnalisé par opérateur.

A ce titre, l’institution accompagnera les parties prenantes pour la dynamisation du secteur agricole et la mise en œuvre des dispositions des différents contrats-programmes et apportera les financements nécessaires pour booster les investissements et répondre aux besoins de fonctionnement de l’ensemble des filières de production agricole à travers des offres de financement adaptées aux éventuels besoins des filières agricoles.

Le CAM mettra également à la disposition des opérateurs du secteur agricole son expertise dans le domaine à travers du conseil financier et se mobilisera pour la digitalisation des écosystèmes agricoles à travers le déploiement de solutions innovantes de nature à fluidifier les échanges entre les acteurs et les dynamiser et à assurer l’inclusion financière de l’ensemble des agriculteurs toutes catégories confondues.

Formaliser les engagements

Portant les engagements respectifs du Crédit Agricole du Maroc et des Interprofessions, les conventions signées avec chacune des 18 interprofessions visent à accompagner l’ensemble des filières dans l’opérationnalisation des objectifs fixés dans le cadre de leurs contrats programmes 2021-2030 en facilitant l’accès aux financements du Groupe CAM à l’ensemble des opérateurs.

Ces protocoles ont pour objectif d’appuyer chaque filière dans son développement dans le cadre de la nouvelle stratégie agricole « Génération Green 2020-2030 », processus adossé à la vision stratégique de la filière élaborée dans le cadre de la nouvelle stratégie agricole « Génération Green».

Chaque Interprofession s’engage à mettre en œuvre la vision stratégique pour sa filière permettant d’atteindre les objectifs de Génération Green 2020-2030. Pour les interprofessions concernées, elles s’engagent également à mobiliser et à impliquer l’ensemble des opérateurs de sa chaîne de valeur pour permettre au CAM de digitaliser au maximum la filière et de créer un écosystème digital spécifique à la profession.

Pour sa part, le CAM s’engage à mettre en place un dispositif institutionnel et professionnel complet et intégré pour déployer des mesures de soutien spécifiques à chaque filière et un dispositif d’accompagnement personnalisé par opérateur, au cas par cas.

Ainsi, l’institution bancaire s’engage principalement à accompagner les besoins de chaque filière dans le cadre de la nouvelle stratégie agricole et ce pour garantir la réalisation de ses objectifs en termes d’investissements (renforcement de l’amont productif, modernisation de l’outil de valorisation de la production, modernisation des circuits de commercialisation, développement du marché intérieur et/ou international, installation d’unités de transformation, valorisation des produits…). Elle s’engage également à soutenir les opérateurs en déployant des solutions adaptées à leur situation et de nature à les encourager dans la poursuite de leurs activités.

laissez un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus