Frontières maritimes: La diplomatie marocaine rassure les Iles Canaries

Le Maroc veut délimiter ses frontières maritimes atlantiques avec l’Espagne «à travers le dialogue, l’accord et la coopération» entre les deux parties, en ayant recours au cadre de l’ONU.

Le Maroc continue à rassurer les Iles Canaries. Un message porté, ce mercredi 25 mai à Las Palmas, par l’ambassadrice du royaume à Madrid, Karima Benyaich, à l’occasion de sa participation à la célébration de la Journée mondiale de l’Afrique.

Le Maroc veut délimiter ses frontières maritimes atlantiques avec l’Espagne «à travers le dialogue, l’accord et la coopération» entre les deux parties, en ayant recours au cadre de l’ONU, «s’il y a un problème mais il n’y en aura pas parce que nous avons des relations matures», a indiqué K. Benyaich dans des déclarations à la presse locale.

«La délimitation que nous avons effectuée était due au fait que notre procédure judiciaire avait déjà expiré. Il fallait la mettre à niveau. L’Espagne l’avait fait en 2010 et nous l’avons fait» en 2020, a expliqué la diplomate marocaine. Et d’enchainer en se félicitant que Rabat et Madrid aient décidé, lors de la réunion du 7 avril entre le roi Mohammed VI et Pedro Sanchez, de réactiver le groupe de travail chargé des espaces maritimes. L’ambassadrice a précisé que «les intérêts des parties seront pris en compte» dans la négociation de la médiane.

Pour rappel, le consul du Maroc aux Iles Canaries a déjà affirmé que le royaume n’a aucune ambition d’annexer l’archipel. «Ma présence ici, le fait qu’il y a un consul marocain aux Iles Canaries, signifie en droit que nous reconnaissons la souveraineté espagnole. Nous sommes ici depuis 1976», a affirmé Ahmed Moussa dans des déclarations à la presse.

 

vous pourriez aussi aimer
laissez un commentaire

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus